Thuard - La psychiatre qui a tenu tête aux médecins nazis

Google Agenda Voir les informations de la librairie

Le 21 juin 2024 de 18h00 à 19h00

24 rue de l'étoile 72000 LE MANS
72000   -  LE MANS

Ce livre fait partie de la sélection de printemps des membres du jury du Prix Renaudot. Catégorie Essai.

" Puisque vous défendez les juifs, vous subirez leur sort. "

Le portrait d'Adélaïde Hautval, femme-courage oubliée de l'Histoire, deuxième Française et premier médecin à recevoir la distinction de " Juste parmi les nations ".
Pour avoir pris le parti d'une jeune juive frappée par des SS et pour avoir affirmé à plusieurs reprises face aux autorités allemandes : " Les juifs sont des gens comme nous ", Adélaïde Hautval, alsacienne et protestante, ni communiste, ni membre d'un réseau de résistance, est contrainte de porter l'étoile jaune ainsi qu'un bandeau sur lequel est inscrit : " Amie des juifs ". Condamnée à la prison, elle séjourne dans plusieurs camps de concentration français, avant d'être déportée en 1943 à Auschwitz-Birkenau puis à Ravensbrück. Elle est affectée à l'infirmerie en tant que médecin psychiatre et se confronte aux médecins nazis, parmi lesquels Wirths, Clauberg, Schumann ou encore Mengele. Au risque de sa vie, elle résistera en cachant des déportées juives, en falsifiant les feuilles de maladie, en modifiant les diagnostics et en refusant catégoriquement de participer aux expérimentations sur des êtres humains.
Après la libération des camps, elle reste deux mois sur place pour soigner les détenues malades. De retour à la vie " civile ", elle garde le silence, renonce à la psychiatrie et se fait médecin scolaire.
Le grand public ne la découvre qu'en 1964 lors du procès devant la Cour de Londres où elle témoigne pour la première fois.
Le récit de Denis Labayle fait revivre avec intensité l'histoire incroyable de cette femme hors norme en rendant enfin justice à cette personnalité aussi discrète que courageuse et trop longtemps ignorée.
Adelaïde Hautval : une conscience pour l'humanité !

"Adélaïd Hautval, protestante, est déportée en 1943 à Auschwitz et Ravensbrück pour avoir défendu une jeune juive tabassée par des SS. Affectée à l'infirmerie du camp en tant que médecin, elle refuse catégoriquement de collaborer aux expérimentations sur des êtres humains et tient tête aux pires médecins nazis dont le docteur Mengele.
Elle est la deuxième française et le premier médecin à avoir reçu le titre prestigieux de "Juste parmi les nations" . Ce livre est le récit d'une grande femme aussi courageuse que modeste."
 
 

Je réserve le livre !

 

Je réserve ma place !

empty