Ludwig Von Beethoven

  • Dès 1818, Beethoven étant devenu sourd, il fallut recourir à l'écriture pour s'entretenir avec lui. Sur des « tablettes » qui restaient à portée de sa main, ou dans des carnets qu'il conservait toujours dans ses poches, ses amis, ses proches, ses visiteurs écrivaient questions ou réponses, grâce auxquelles nous connaissons aujourd'hui ses propos quotidiens.
    Ces onze mille pages d'entretiens, si divers par les interlocuteurs, amis ou étrangers, qui les tracent hâtivement, mais dont le protagoniste est presque toujours absent, ressemblent assez à une conversation dont on n'entendrait qu'une voix. Il s'y mêle aussi des apartés de Beethoven, des réflexions et des notes assez développées. Il lui arrive même de jeter sur ces feuillets quelques notations musicales.
    Ce document exceptionnel, où il est question entre autres de vie quotidienne, des événements du temps, de politique, de lectures, et de musique, nous offre un accès unique à l'intimité du compositeur.

  • Sur commande
  • Ce livre vous présente Le Testament d'Heiligenstadt et les Carnets de notes connus sous le nom de Manuscrit Fischhoff (1804-1818).
    Il s'agit véritablement d'une oeuvre singulière. " ... Ne disons pas qu'un homme s'y confesse ; et moins encore qu'il s'y analyse. Constatons seulement qu'il y réagit selon l'existence de son tempérament et qu'il apparaît ici tel qu'il a réellement été dans sa vie, en marge de son art, préoccupé de choses grandes ou petites, mais toujours immédiates et urgentes pour lui-même, en intime relation avec son isolement et son génie.
    "

  • Court mais bon ! Même les plus grands maîtres, tel Beethoven, aimaient occasionnellement s'exprimer sur des formats musicaux restreints. Des pièces de danse à la mode, des bagatelles expérimentales et la célébrissime Lettre à Élise sont autant de modestes témoignages du génie de Beethoven.

    Les éditions Place des Victoires et Könemann Music Budapest (KMB) proposent près de 80 partitions pour piano incontournables :
    1. les partitions SCHULWERKE, en 20 volumes, facilement reconnaissables par une petite note sur la couverture ; ce sont les oeuvres d'école, très populaires et faciles à jouer dès 3-5 années de pratique ; typiquement, un adulte qui cherche « à s'y remettre » après avoir appris les bases dans sa jeunesse ;
    - ce sont des pièces courtes, des sonates, des premières pièces de concert (ex : La Lettre à Élise) ;
    - elles mêlent les pièces « faciles » de plusieurs compositeurs (Haydn, Mozart...), des oeuvres écrites jusqu'en 1920.
    2. Les partitions URTEXT, en 50 volumes, reconnaissables par une grande note en couverture, qui concernent les pianistes qui ont au minimum 6 années d'expérience, jusqu'aux pianistes de concert ; on pourra notamment retrouver les oeuvres complètes de Mozart, Chopin, Haydn...

    Il s'agit de partitions dites « Original Piano », écrites pour être jouées sur piano, par opposition aux « Opera Classics », composées à l'origine pour orchestre, puis adaptées pour piano.
    Les partitions ne comportent pas les indications de doigté, sauf si le compositeur l'avait fait à l'origine... Les notes critiques (critical notes), lorsqu'il en existe, sont disponibles en langue anglaise en téléchargement gratuit.

  • Le coeur de l'oeuvre de Beethoven pour piano sont les 32 sonates. Tout comme Le Clavier bien tempéré de Bach, elles font partie de la Bible du pianiste. Bülow les a ainsi surnommées « Le Nouveau Testament du pianiste ». Elles ne doivent en aucun cas manquer au répertoire de tout pianiste qui se respecte.

    Les éditions Place des Victoires et Könemann Music Budapest (KMB) proposent près de 80 partitions pour piano incontournables :
    1. les partitions SCHULWERKE, en 20 volumes, facilement reconnaissables par une petite note sur la couverture ; ce sont les oeuvres d'école, très populaires et faciles à jouer dès 3-5 années de pratique ; typiquement, un adulte qui cherche « à s'y remettre » après avoir appris les bases dans sa jeunesse ;
    - ce sont des pièces courtes, des sonates, des premières pièces de concert (ex : La Lettre à Élise) ;
    - elles mêlent les pièces « faciles » de plusieurs compositeurs (Haydn, Mozart...), des oeuvres écrites jusqu'en 1920.
    2. Les partitions URTEXT, en 50 volumes, reconnaissables par une grande note en couverture, qui concernent les pianistes qui ont au minimum 6 années d'expérience, jusqu'aux pianistes de concert ; on pourra notamment retrouver les oeuvres complètes de Mozart, Chopin, Haydn...

    Il s'agit de partitions dites « Original Piano », écrites pour être jouées sur piano, par opposition aux « Opera Classics », composées à l'origine pour orchestre, puis adaptées pour piano.
    Les partitions ne comportent pas les indications de doigté, sauf si le compositeur l'avait fait à l'origine... Les notes critiques (critical notes), lorsqu'il en existe, sont disponibles en langue anglaise en téléchargement gratuit.

  • Il s'agit de partitions dites « Original Piano », écrites pour être jouées sur piano, par opposition aux « Opera Classics », composées à l'origine pour orchestre, puis adaptées pour piano.
    Les partitions ne comportent pas les indications de doigté, sauf si le compositeur l'avait fait à l'origine... Les notes critiques (critical notes), lorsqu'il en existe, sont disponibles en langue anglaise en téléchargement gratuit.

  • Il s'agit de partitions dites « Original Piano », écrites pour être jouées sur piano, par opposition aux « Opera Classics », composées à l'origine pour orchestre, puis adaptées pour piano.
    Les partitions ne comportent pas les indications de doigté, sauf si le compositeur l'avait fait à l'origine... Les notes critiques (critical notes), lorsqu'il en existe, sont disponibles en langue anglaise en téléchargement gratuit.

  • Le coeur de l'oeuvre de Beethoven pour piano sont les 32 sonates. Tout comme Le Clavier bien tempéré de Bach, elles font partie de la Bible du pianiste. Bülow les a ainsi surnommées « Le Nouveau Testament du pianiste ». Elles ne doivent en aucun cas manquer au répertoire de tout pianiste qui se respecte.

  • Le coeur de l'oeuvre de Beethoven pour piano sont les 32 sonates. Tout comme Le Clavier bien tempéré de Bach, elles font partie de la Bible du pianiste. Bülow les a ainsi surnommées « Le Nouveau Testament du pianiste ». Elles ne doivent en aucun cas manquer au répertoire de tout pianiste qui se respecte.

  • Les éditions Place des Victoires et Könemann Music Budapest (KMB) proposent près de 80 partitions pour piano incontournables :

    1. les partitions SCHULWERKE, en 20 volumes, facilement reconnaissables par une petite note sur la couverture ; ce sont les oeuvres d'école, très populaires et faciles à jouer dès 3-5 années de pratique ; typiquement, un adulte qui cherche « à s'y remettre » après avoir appris les bases dans sa jeunesse ;
    - ce sont des pièces courtes, des sonates, des premières pièces de concert (ex : La Lettre à Élise) ;
    - elles mêlent les pièces « faciles » de plusieurs compositeurs (Haydn, Mozart...), des oeuvres écrites jusqu'en 1920.
    2. Les partitions URTEXT, en 50 volumes, reconnaissables par une grande note en couverture, qui concernent les pianistes qui ont au minimum 6 années d'expérience, jusqu'aux pianistes de concert ; on pourra notamment retrouver les oeuvres complètes de Mozart, Chopin, Haydn...

    Il s'agit de partitions dites « Original Piano », écrites pour être jouées sur piano, par opposition aux « Opera Classics », composées à l'origine pour orchestre, puis adaptées pour piano.
    Les partitions ne comportent pas les indications de doigté, sauf si le compositeur l'avait fait à l'origine... Les notes critiques (critical notes), lorsqu'il en existe, sont disponibles en langue anglaise en téléchargement gratuit.

  • Dans le coeur d'une prison, non loin de séville, pizarro, le gouverneur des lieux, attend les dépêches de la journée.
    A l'écart de la ville, il gère comme il l'entend sa prison. jeter au cachot des innocents ne dérange guère cet homme fourbe ! il y a quelques semaines, un certain fidelio s'est fait embaucher pour aider rocco, le vieux geôlier de la prison. honnête et travailleur, fidelo est vite apprécié de tous, et surtout de marcelline, la fille du geôlier. mais qui est fidelio ? pourquoi insiste il tant pour descendre dans les cachots sombres et humides ?.

    Sur commande
empty