Rûmi

  • Jalâl al-din Mohammad Balkhi, dit Rûmî, (1207-1273) est avec Khayyâm et Hâfez un des plus grands poètes de la littérature persane et sans aucun doute une des plus grandes voix de la poésie mystique universelle. Dès l'âge de vingt-quatre ans il prend la suite de son père surnommé le "sultan des savants "et devient un maître spirituel respecté et admiré de tous suivi par des centaines de disciples. S'il rencontre au cours de ses voyages le poète Attar, l'auteur de la fameuse Conférence des oiseaux, puis le poète et philosophe soufi Ibn Arabi, c'est sa rencontre avec le derviche errant Shams de Tabriz en 1244 qui fait de lui le génial poète mystique que le volume que nous proposons donne à lire. Cette lumière est mon désir offre cent poèmes extraits du Livre de Shams de Tabriz, magnifiquement présentés et traduits par JeanClaude Carrière et Mahin et Nahal Tajadod. Chef d'oeuvre de la poésie mystique, issu certes de l'islam mais transcendant toutes les fois, ce parcours initiatique, danse dans l'ivresse jusqu'à l'extase, célèbre l'amour comme voie de l'absolu.
    "Sans vin je suis ivre de mots" dit Rûmî et cette ivresse du coeur et de l'âme a tôt fait de gagner le lecteur .
        "Fais couler dans nos veines L'eau de vie de l'amour, Que se traduise en nuit Le miroir de l'aurore.
      Ô père de la joie nouvelle, Va dans notre veine de vie, Sois la boule où se voit le monde Et éloigne-toi des deux mondes.
      Ma raison, ton gibier, Ta devise: tirer. Prends mon coeur au filet, Pour bien viser ma vie."

  • Le livre du dedans

    Rûmi

    "Le Livre du Dedans", c'est-à-dire de l'intériorité la plus profonde, est le principal traité en prose du grand poète mystique Rûmî, qui fonda dans l'Anatolie du XIIIe siècle la confrérie des Derviches tourneurs.

  • Anglais Spiritual verses

    Rûmi

    Begun in 1262 AD, Masnavi-ye Ma 'navi, or 'spiritual couplets', is thought to be the longest single-authored 'mystical' poem ever written. As the spiritual masterpiece of the Persian Sufi tradition, it teaches how to progress to the ultimate goal of the Sufi path - union with God. Jalaloddin Rumi was a poet and a mystic, but he was first a teacher; in these verses he draws the reader into the complexities of human love and separation and explains the path to divine love through the elimination of self-regard and worldly desires. Drawing on diverse sources from bawdy tales and fables to stories of the prophet Mohammed, these verses are brief in expression yet copious in meaning.

    Grand format 17.68 €
    Prix indicatif - Contacter votre libraire
    Épuisé
  • Anglais Selected poems

    Rûmi

    Thirteenth-century Persian philosopher, mystic, scholar and founder of the order of the Whirling Dervishes, Jelaluddin Rumi was also a poet of transcendental power. His inspirational verse speaks with the universal voice of the human soul and brims with exuberant energy and passion.

    Grand format 10.60 €
    Prix indicatif - Contacter votre libraire
    Épuisé
  • Les couleurs de l'amour

    Rûmi

    • Dervy
    • 9 Octobre 2006

    Rûmi est l'un des plus importants poètes mystiques.
    Maître Soufi (il est le fondateur des Derviches tourneurs), il a célébré tout au long de sa vie l'Amour, que celui-ci soit l'amour humain ou l'amour divin, comme la plus haute valeur humaine. Huit siècles après sa mort, chacun de ses vers, d'une haute portée symbolique, donnent à rêver et à méditer. C'est à ces méditations que s'est livré le calligraphe Lassaâd Métoui, créant ici un univers d'arabesques aux couleurs chatoyantes pour servir d'écrin aux vers de Rumi et célébrer l'amour sous toutes ses formes.

  • Thirteenth-century Persian philosopher, mystic, scholar and founder of the order of the Whirling Dervishes, Jelaluddin Rumi was also a poet of transcendental power. His inspirational verse speaks with the universal voice of the human soul and brims with exuberant energy and passion. Rich in natural imagery from horses to fishes, flowers to birds and rivers to stars, the poems have an elemental force that has remained undiminished through the centuries. Their themes - tolerance, goodness, the experience of God, charity and awareness through love - still resonate with millions of readers around the world.

  • Grand format 7.29 €
    Prix indicatif - Contacter votre libraire
    Épuisé
  • Livre du dedans (le)

    Rûmi

  • Le chant du soleil

    Rûmi

  • Le miroir infini

    Rûmi

    Rencontre d'un célèbre mystique du XIIIe siècle, fondateur de l'ordre des derviches tourneurs, et d'un artiste contemporain.

  • Nori

    Rumi Hara

    • Imho
    • 2 Décembre 2020

    Nori (abréviation de Noriko) est une fillette de trois ans pleine d'esprit qui vit avec ses parents et sa grand-mère dans la banlieue d'Osaka dans les années 1980.
    Alors que les deux parents travaillent à temps plein, sa grand-mère est la gardienne et la compagne de Nori - qui suit toujours Nori alors que l'enfant de trois ans se lance dans des aventures fantastiques.

    Dans des histoires courtes fascinantes d'oeuvres d'art en bichromie, Hara s'inspire du folklore asiatique et de la culture japonaise pour créer un milieu enchanteur que Nori essaie de comprendre, luttant entre la réalité de ce qu'elle voit et les légendes que sa grand-mère partage avec elle.

  • Djalâl-od-din rûmî que le monde de l'islam désigne, par respect, comme "notre maître" (mawlânâ, mevlana en turc) n'est pas seulement l'un des plus grands penseurs mystiques de tous les temps, un voyant qui (au xiiie siècle !) parlait de la fission de l'atome et de la pluralité des systèmes solaires, c'est aussi l'un des plus merveilleux poètes de la littérature universelle, fondateur de l'ordre des derviches tourneurs.
    La mise de l'homme au diapason du cosmos, l'oratorio spirituel des derviches qui symbolise la ronde des planètes autour du soleil et, à un second niveau, la recherche du soi, sont longuement célébrés dans les rubâi'yât: comme les atomes, le soufi danse, et la musique ne fait que "réveiller les mystères du coeur".
    />

  • Ces cent cinquante contes soufis sont tirés du Mesnevi, oeuvre essentielle de Rumi, fondateur de l'ordre des derviches tourneurs, poète, mystique et sage du XIIIe siècle. Considéré comme un commentaire du Coran, le Mesnevi ne fut pas seulement étudié dans le cadre des confréries, mais aussi dans les mosquées. Des commentaires et des traductions du persan virent le jour et leMesnevi devint l'une des sources reconnues de l'enseignement traditionnel. Versets du Coran, Hadiths, légendes bibliques, contes hindous ou bouddhistes, péripéties de la vie quotidienne provoquent l'inspiration de Rumi et illustrent l'enseignement soufi, à la fois tradition vivante, simple et accessible par tous, et sagesse universelle.

  • " dans le coeur passe une image : " retourne vers ta source ".
    Alors le coeur s'enfuit de tout côté, loin du monde des couleurs et des parfums, en criant : " oú donc est la source ? " et en déchirant ses vêtements par amour. " ce désir de " retour " chez rûmî est né d'une épreuve terrible dans sa vie : l'assassinat de shams, un derviche-tourneur vagabond, dont la rencontre avait changé sa vie. shams joua pour lui le rôle d'un maître spirituel, d'une sorte de messager de dieu, voire d'une personnification de dieu même.
    De lui, rûmî apprit l'amour divin, la joie d'être aimé - joie qui émane de celui qui est aimé. il apprit aussi comment le corps lui-même, grâce à une danse tournoyante soutenue par des instruments, est capable de prendre part à l'extase amoureuse et mystique. par la suite, rûmî fonda l' " ordre des derviches tourneurs " - derviches encore connus de nos jours, mais dont on a trop souvent oublié la source mystique de leurs danses.

    Rûmî est un poète magnifique, auteur d'une somme poétique considérable (en persan). les odes mystiques en sont un splendide témoignage : il y parle de son ascension, ou de sa descente, dans la mer du divin, dont il est lui-même " un flocon d'écume ".

    Sur commande
  • Les couleurs de l'amour

    ,

    • Dervy
    • 16 Octobre 2019

    Rûmî est l'un des plus importants poètes mystiques. Maître soufi (il est le fondateur des Derviches tourneurs), il a célébré tout au long de sa vie l'Amour, que celui-ci soit l'amour humain ou l'amour divin, comme la plus haute valeur humaine. Huit siècles après sa mort, chacun de ses vers, d'une haute portée symbolique et spirituelle, donne à rêver et à méditer. C'est à ces méditations que s'est livré le calligraphe Lassaâd Métoui, créant ici un univers d'arabesques aux couleurs chatoyantes pour servir d'écrin aux vers de Rûmî et célébrer l'amour sous toutes ses formes.

  • Le grand livre mystique de la tradition persane, écrit au XIIIe siècle. Livre de poésie, système philosophique, commentaire général de la théologie islamique, doctrine métaphysique, exposé de la pensée et de la vision mystique, étude approfondie de la psychologie, enseignement d'un maître spirituel.

  • Djalâl-od-Dîn Rumî (1207-1273), fondateur de la célèbre confrérie soufie, connue en Occident sous le nom de derviches tourneurs, est à la fois un grand maître spirituel - désigné dans tout l'Orient comme "Mawlânâ", le maître par excellence - un poète, un philosophe, et aussi un voyant : ne parle-t-il pas - au Moyen Age ! - des dangers de la fission nucléaire et de la pluralité des mondes ? Il est l'auteur de plusieurs ouvrages : Odes mystiques, Quatrains, Le Livre du dedans : tous reflètent son amour de la beauté, sa nostalgie du divin. Son oeuvre principale, le Mathnawî, vaste théodicée, qui constitue le plus profond commentaire ésotérique du Qor'an, est encore lue et méditée dans tous les pays de l'Islam presque à l'instar du Livre saint lui-même. Elle présente en même temps cette remarquable caractéristique d'être rédigée de façon très accessible, avec une admirable simplicité, permettant ainsi une lecture à plusieurs niveaux. Elle se veut avant tout, en effet, un itinéraire de l'âme vers Dieu, l'âme exilée de sa patrie spirituelle et qui, unie à l'univers tout entier, au sein d'un cosmos sacralisé, poursuit sa quête de l'Absolu.

  • Tracer les formes de l'Amour avec son calame, maints calligraphes s'y sont essayés pour partager l'essence du mot et l'exprimer dans le signe qui lui donne un nouveau souffle, une autre vie.
    Calligraphier l'Amour c'est entrer dans la ronde de la lettre et de l'esprit en une danse sensuelle qui unit le calligraphe au poète, le calligraphe au mystique. Salah Moussawy, en se replongeant dans les vers inégalés du grand mystique Jalal ud-Din Rûmi, nous fait redécouvrir dans cet ouvrage les doux tourments de la quête divine à travers de magnifiques calligraphies.

    Sur commande
  • Jalâloddîn rûmî (1207-1273) est l'un des plus grands poètes de l'iran classique.
    Dans l'expérience spirituelle des manifestations du réel et de l'absolu, il fonde une parole entièrement vouée à célébrer l'unité indicible. l'effusion poétique a sa source dans l'épreuve de la séparation et de la perte éprouvée dans la relation d'amour. la religion légalitaire se transmue dès lors en une religion purement intérieure, où coïncident amour profane et amour sacré. dans ces ghazals, tirés du diwân consacré à la célébration d'un soleil du réel où l'unité divine s'épiphanise en la figure sensible de l'aimé, rûmî crée un univers de langage.
    Le monde des mots tournoie autour de l'axe du silence, le poème multiplie les faces du dieu révélé pour mieux rendre sensible la présence d'un secret où s'épuise la douleur d'aimer : secret d'une absence irrémédiable, d'une séparation d'avec l'aimé que seule la parole poétique peut tenter de combler, par l'excès de sa liberté. rûmî est, par excellence, le poète des théophanies, il fait du poème un lieu de manifestation pour la beauté suressentielle de l'aimé, il sauve la beauté du monde en y lisant les signes pluriels d'un réel où pourtant l'univers se défait.
    Sentiment mystique et poésie amoureuse ne font qu'un dans cette expérience de la splendeur et de la déréliction. christian jambet.

    Sur commande
  • Le choc du confinement m'a fait m'adresser à tous ceux dont l'absence était trop forte. Sous forme de lettres, j'évacue les souvenirs et les non-dits qui pèsent dans le silence de l'enfermement obligatoire. Au fil du récit, se dessinent l'emprise et l'ambiguïté de personnages toxiques. Ici, j'avoue tout. Sous forme de confession, je balance mes souffrances et ce souffle de l'envie d'exister plus fort. Handicapée, c'est un cri au secours. Comme une délivrance, dans des conflits de loyauté et d'amitiés, j'ai soulagé mon être de mille maux épiques et truculents, ayant profité du confinement pour faire une autopsie de mon mental versatile, hystérique et paranoïaque dans une tentative d'authenticité frontale.

empty