Revue America

  • Ce printemps, America se tourne vers l'avenir et se demande à quoi rêvent les jeunes américains. Dans ce 13e numéro, retrouvez d'abord un entretien de 28 pages avec Richard Powers, l'écrivain le plus éclectique des Etats-Unis. Une rencontre prévue avant le début de la pandémie, mais qui résonne plus que jamais avec l'actualité. Autre temps fort de ce numéro : un dossier consacré à la jeunesse américaine. America vous embarque, à travers reportages et enquêtes, témoignages et récits, à la rencontre de ces jeunes Américains d'aujourd'hui pour comprendre ce qu'ils veulent et ce à quoi ils aspirent. En prime, un hommage de Jay McInerney au New York qu'il habite depuis les années 70 et 80, un essai inédit sur l'éloge de la paresse par Thomas Pynchon, une enquête de Philippe Coste sur les mégafermes, une relecture du célèbre roman « Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur » d'Harper Lee par Chimamanda Ngozi Adichie et un texte exclusif de Bérengère Cournut sur son voyage en Alaska.

  • Cet hiver, America se pose une question brûlante d'actualité : l'Amérique aime-t-elle la guerre ? Dans ce 12e numéro, retrouvez les témoignages de trois vétérans devenus écrivains - Tim O'Brien, Kevin Powers, Elliot Ackerman - tandis que James Ellroy revient sur le rapport singulier de son pays avec la guerre et que Don Winslow décrypte la guerre contre la drogue, cet autre conflit livré par les États-Unis sur son propre territoire. Autre temps fort de ce nouvel opus : un entretien de 22 pages avec Margaret Atwood. Pionnière de la littérature dystopique, l'auteure de de La Servante Écarlate aborde les thèmes qui traversent toute son oeuvre : le féminisme, la crise de l'environnement, l'échec des démocraties, le monde qui nous attend... En prime, America publie une enquête sur la politique pénale américaine par Philippe Coste, un parti-pris d'Art Spiegelman sur l'âge d'or de l'univers Marvel, un focus sur Ernest Hemingway et Pour qui sonne le glas et un reportage à Seattle par Lola Lafon.

  • Cet automne, America vous emmène à la découverte de l'Amérique des marges. Dans ce 11e numéro, retrouvez d'abord un entretien de 24 pages avec la grande Joyce Carol Oates, à l'occasion de la parution de son nouveau roman, Un livre de martyrs américains. La prolifique romancière décrit un pays plus divisé que jamais, à quelques mois de l'élection présidentielle. Également en exclusivité, la publication de Récitatif, la seule nouvelle jamais publiée par Toni Morrison, matriarche des lettres américaines disparue en août dernier. Autre temps fort de ce numéro : un grand dossier sur les marginaux de l'Amérique. Qui sont-ils en 2019 et comment vivent-ils l'ère Trump ? America publie des témoignages de romanciers tels que William T. Vollmann, Chris Offutt ou encore Alex Marzano-Lesnevich, qui en disent long sur la réalité de celles et ceux qui restent - par choix ou par nécessité - en marge de la société. En prime, une enquête choc sur les failles du système de santé américain par Philippe Coste, un parti pris de Jonathan Safran Foer sur l'urgence climatique, un focus sur John Fante et sa saga Bandini et un reportage à Las Vegas par Alice Zeniter.

  • Avec des contributions de Christophe Aguiton, Robert Castel, Pierre Dardot, Bastien François, Christian Laval, Arnaud Lechevalier, Frédéric Lordon, Lilian Mathieu, Camille Peugny, Emmanuel Renault, Yves Sintomer et Alain Supiot. Et une préface de Gérard Mordillat

  • Cet été, America arrive avec un sommaire qui rafraîchira votre vision du rêve américain ! Dans ce 10e numéro, retrouvez un entretien exclusif de 26 pages avec l'écrivain culte T.C. Boyle, chez lui, à Santa Barbara : l'auteur d'América revient sur la construction du mur contre les migrants mexicains, l'inaction devant le réchauffement de la planète, le naufrage de la démocratie américaine, et ses oeuvres visionnaires. Autre temps fort de ce numéro : un grand dossier sur l'American dream. S'élever et changer de vie : que reste-t-il de ce rêve, sous l'ère Trump ? Dave Eggers, David Vann, Yann Perreau et Philippe Coste réfléchissent à cette question, qui interroge l'identité même des États-Unis. On vous emmène aussi à la plage cet été : à Hawaï avec Joan Didion, à l'occasion d'un récit fascinant loin des clichés touristiques, et à Miami, sur les pas du romancier Miguel Bonnefoy. En prime, une enquête de William Finnegan sur les ravages écologiques de l'administration Trump, un focus sur L'Attrape-coeurs à l'occasion des 100 ans de la naissance de Salinger, sans oublier les lauréats du prix America 2019 !

  • « De la race en Amérique » : à l'occasion des 400 ans du début de l'esclavage sur le sol des États-Unis, America s'interroge sur la question de la race en 2019 et cherche à comprendre quelles sont les vraies couleurs de l'Amérique. À la une : un grand entretien avec Russell Banks, l'auteur d'American Darling, qui revient sur sa vie, la question raciale dans son pays, les pouvoirs du roman et du cinéma, et le rôle de l'écrivain. America explore ce que signifie être noir aux États-Unis avec les contributions de James Baldwin, Chimamanda Ngozi Adichie, John Edgar Wideman, Jesmyn Ward, Zora Neale Hurston ou encore Thomas Snégaroff, qui retrace l'histoire de l'esclavage. En prime, le parti pris de Richard Ford qui médite sur l'avenir du régime politique américain, et le récit de Léonor de Récondo sur Boston, ville de contrastes, de divisions et d'inégalités. Sans oublier Carson McCullers, dont Le Coeur est un chasseur solitaire est notre grand roman américain de ce trimestre.

  • Il était une foi en Amérique... À quelques semaines des élections de mi-mandat qui pourraient faire basculer le Congrès, ce numéro d'automne s'interroge sur le rôle et l'influence de la religion aux États-Unis. Philippe Claudel, Tara Westover, Marilynne Robinson ou encore Shalom Auslander vous emmènent à la découverte de plusieurs communautés religieuses. Deux reportages exclusifs explorent les grandes tendances de l'évolution du paysage religieux américain : le poids politique des Églises évangéliques et la montée des « nouveaux athées ». America publie également un grand entretien de 25 pages avec la chanteuse et poétesse Patti Smith, à l'occasion de la parution de son nouveau livre, Dévotion. En prime, le parti pris de Richard Powers qui dénonce l'acharnement idéologique de Trump contre les normes environnementales, et le récit de François-Henri Désérable sur San Francisco, à la fois city des milliardaires de la Tech et lieu mythique de la contre-culture. Enfin, America vous propose un focus sur John Steinbeck et son oeuvre phare, Les Raisins de la colère.

  • Chaque trimestre, America racontera l'Amérique au temps de Donald Trump, à travers des reportages et des enquêtes, des grands entretiens et des chroniques signés par les meilleurs écrivains Français et Américains. Dans ce premier numéro, nous avons réservé aux lecteurs : une interview inédite de Barack Obama un entretien exclusif avec Toni Morrison (Prix Nobel de Littérature) des reportages, des enquêtes, des chroniques, des nouvelles, des extraits littéraires exclusifs écrits par Marc Dugain, Douglas Kennedy, Alain Mabanckou, Jay McInerney, Ta Nehisi Coates, Colum McCann, Louise Erdrich.
    America, L'Amérique comme vous ne l'avez jamais lue.

  • Women's March, affaire Weinstein, mouvement #MeToo : la question féminine, depuis un an et demi, embrase l'actualité des États-Unis. Est-ce un hasard si ces événements ont éclaté sous le règne du président le plus misogyne de l'histoire du pays ?
    Quarante ans après Le Monde selon Garp, John Irving revient sur la question du genre dans un pays qu'il juge plus désuni que jamais. Le retour de la « bigoterie », c'est aussi ce que nous raconte Philippe Coste à l'occasion de son enquête sur l'avortement, dans l'Arkansas.
    Mais les choses bougent et le rôle des femmes dans ce sursaut est déterminant. Toni Morrisson, Leïla Slimani, Siri Hustvedt, Jesmyn Ward, Rachel Kushner, Lauren Groff et bien d'autres vous racontent comment évoluent la condition et l'engagement féminins aux États-Unis.
    Enfin, America vous propose 10 livres incontournables à savourer cet été, dont My Absolute Darling de Gabriel Tallent. À moins que vous ne préfériez (re)découvrir un des chefs d'oeuvre de Philip Roth, à qui François Busnel rend un ultime hommage.

  • Alors que Donald Trump s'auto-proclame « le plus grand fan du second amendement » et que les tueries continuent de scander l'actualité américaine, ce quatrième numéro d'America s'interroge sur l'origine de la violence aux États-Unis. Stephen King nous offre un essai poignant sur le cercle vicieux dans lequel s'est engagé son pays et sur la douloureuse paternité de Rage, qui a inspiré quelques-unes de ces atrocités. Pour comprendre son ancrage culturel, Benjamin Whitmer retrace l'histoire (interdite) de la violence aux États-Unis, et Ryan Gattis nous livre le récit de ses rencontres avec les gangsters de Los Angeles. La violence, c'est aussi le triste sort réservé aux mots par N°45, comme l'explique si bien Paul Auster dans un grand entretien passionnant.
    /> Heureusement, les États-Unis abritent aussi de grands amoureux du mot, tels Tom Wolfe et Gay Talese, inventeurs du nouveau journalisme, Jack Kerouac, à l'honneur de ce nouveau numéro avec Sur La Route, ou encore Laura Kasischke, qui nous dévoile quatre lettres écrites... par l'Amérique.

  • Que reste-t-il de l'Amérique sauvage ? Que reste-t-il des grands espaces, que Donald Trump s'acharne à défigurer ? Au coeur de notre cinquième numéro, ce dossier rassemble Pete Fromm, Annie Proulx, Terry Tempest Williams et bien d'autres écrivains autour de la « wilderness », ce concept typiquement américain si difficile à traduire dans notre langue.
    Au-delà du dossier qui lui est consacré, ce thème anime aussi le grand entretien, formidable, de Jonathan Franzen, qui nous invite à la contemplation des oiseaux, ainsi que la nouvelle inédite de Cormac McCarthy, Veiller Susan et, en négatif, l'étourdissante enquête menée par Philippe Coste sur le culte du pétrole aux États-Unis.
    Découvrez aussi le parti pris de Margaret Atwood sur ce que peut la littérature face à la tyrannie, un article de Ron Rash sur la crise de l'eau dans les Appalaches, les « cow-boys urbains » vus par Ann-Sophie Lindström... et toujours les chroniques d'Augustin Trapenard, d'Olivia de Lamberterie et de notre agent double, le poisson rouge de la Maison-Blanche !

  • Six mois à peine après l'investiture de Donald Trump, la maison flanche... et la résistance s'organise. Depuis le coeur du « Trumpistan », Salman Rushdie nous livre un parti-pris aussi politiquement incorrect qu'éclairant, Sylvain Cypel nous raconte comment la Californie s'érige en bastion anti-Trump, et Chimamanda Ngozi Adichie se glisse jusque dans la tête de Melania Trump.
    Mais vous l'avez compris, dans America, la résistance est avant tout littéraire : laissez-vous donc emporter par l'entretien fleuve que nous a accordé Don DeLillo, qui nous parle de la puissance et du sens des mots, redécouvrez Martin Eden, le chef d'oeuvre de Jack London, évadez-vous avec Joël Dicker dans les merveilles de Yellowstone, et enfin savourez les extraits exclusifs de Zero K, le dernier roman de Don DeLillo, et d'Underground Railroad, dernière pépite de Colson Whitehead. Et si vous en voulez encore, America a sélectionné pour vous les 10 incontournables de l'été, parmi lesquels Jours Barbares, de William Finnegan, premier lauréat... du prix America !

  • Pour comprendre l'Amérique, il faut donner la parole à tous ses habitants : à ceux qui contestent Donald Trump et à ceux qui ne le contestent pas. C'est le cas de James Ellroy, monstre sacré de la littérature américaine et « réactionnaire né » de son propre aveu. C'est qu'il vit dans le passé, le Los Angeles de 1941 à 1972, où se déroulent les sombres intrigues de ses romans. Une période « humainement inqualifiable et idéologiquement confus(e) » qui n'est pas sans rappeler l'époque actuelle... Dans un grand entretien sans concessions ni faux-semblants, il évoque entre autres le FBI, institution mythique au coeur de ce troisième numéro.
    De ses origines à son affront avec Donald Trump, l'histoire du FBI est faite de coups d'éclat qu'il est bon de sonder, à l'heure où il sonde sans vergogne nos vies privées. Comme chaque trimestre, retrouvez également des chroniques décalées, un récit d'Éric Vuillard, le parti-pris de Siri Hustvedt... Et une nouvelle inédite de Jim Harrison !

empty