Shawn Cotton

  • C'est une sorte de hasard, mais on parle beaucoup d'action, dans ce troisième numéro de Nouveau Projet. Ce qu'il faut faire, maintenant, pour revoir la production de nos aliments, pour couper le quart de nos émissions de gaz à effet de serre, ou pour rendre la fonction publique plus attirante pour les jeunes Québécois. On découvre l'urbanisme tactique, qui délaisse les lentes consultations et les grands plans d'ensemble pour se concentrer sur des actions immédiates et concrètes. On réfléchit à la procrastination, ce terrible frein à l'action, ainsi qu'à la brièveté de la vie et à la nécessité de consacrer son temps aux activités utiles. On s'attarde aussi sur la condition d'artiste et le difficile équilibre entre l'action et la réflexion. Et bien d'autres choses qu'on vous laisse découvrir.
    Avec des textes de Denis Côté, Nicolas Langelier, Jocelyn Maclure, Samuel Mercier, Caroline Allard, Chris Turner, Daniel Weinstock, Sénèque...

  • Revenant sur les événements du printemps dernier, Liberté se demande : comment est-il possible pour les citoyens de dialoguer avec le pouvoir ?
    À travers les textes de poètes, de dramaturges, d'un sociologue et d'un activiste, Liberté donne ici à lire la diversité, la richesse et la complexité des discours et des événements du conflit étudiant. À cela s'ajoute une rencontre imprévue, celle de deux acteurs de la vie publique que tout semble opposer : André Pratte (La Presse) et Amir Khadir (Québec Solidaire) se sont en effet rendus dans les bureaux de Liberté afin d'y discuter de désobéissance civile.
    Avec des textes de Dominic Champagne, de Jean-Philippe Warren, de Raymond Bock, de Maxime Catellier et Shawn Cotton, d'Evelyne de la Chenelière de même que de l'activiste américain Mark Rudd (ancien membre des Weathermen).
    Ce dossier est issu du No 298 de la revue Liberté.

empty