Cambourakis

  • Après «Au 10 rue des Jardins», Felicita Sala revient avec un nouveau livre de recettes réalisables avec des enfants, autour de fruits et de légumes facilement cultivables, en ville ou à la campagne, le maître mot étant le respect des saisons. À la fois livre de cuisine et mini manuel de jardinage, «Un an à Fleurville» se lit aussi comme un album qui célèbre les plaisirs de la rencontre et du partage autour de ces « merveilleux comestibles » qu'il est si amusant de cultiver, avant de les déguster !

  • Après le succès de la publication en grand format, édition de poche de ce premier roman percutant qui nous plonge au coeur de la Sacra Corona Unità, organisation mafieuse des Pouilles, dans les pas de son chef, Domenico Trevi (dit Mimi), fou de douleur après le suicide de son fils de 15 ans. Un texte puissant qui interroge le recours et le rapport à la violence ainsi que la part animale qui sommeille en chacun de nous.

  • Après une chute magistrale depuis les airs, Georges et Bébert atterrissent dans une forêt tropicale où grouillent des bêtes pas franchement accueillantes. Comment faire pour ne pas finir en bouillabaisse ? Le deuxième volume des aventures de Georges et Bébert, encore plus loufoque et décalé que le premier.

  • Dans l'ombre portée par les noms, écrasants, d'Hugo Ball et Tristan Tzara, scintille celui d'Emmy Hennings (1885-1948), l'écrivaine, poétesse et actrice, qui donna l'impulsion décisive au mouvement dada en créant en 1916 son centre névralgique : le Cabaret Voltaire.
    Comète féminine et artistique à l'orée du XXe siècle, son existence sur scène, de Munich à Zurich en passant par Paris, se fait le catalyseur de l'univers bohème et intellectuel de l'époque. Maîtresse de sa misère comme de ses victoires, alternativement aidée et empêchée par des hommes, Emmy Hennings est une rêveuse insaisissable, une mélancolique qui aime dessiner des anges et observer les vagues, une adepte de la morphine qui la fait écrire. Bien plus que pour dada, c'est pour la liberté de créer en son nom et contre la facilité d'être une muse qu'elle bataille et vit sans relâche.

  • Après le succès de «Où est le dragon ?» et «L'Echappée du chimpanzé», un troisième album de Leo Timmers cette fois sur un éléphant qui, sans raison particulière, se fait emporter par les vagues et échoue sur un îlot minuscule. Avec l'aide d'amis arrivés en bateau, Éléphant parvient à transformer cette mésaventure en triomphe et cette terre aride en un immense embarcadère festif !

  • Dans le quatrième album de la collection à succès de Riikka Jäntti, Petite Souris découvre que l'été c'est n'être pressé par rien, avoir le temps de se raconter des histoires et savoir profiter de chaque instant !

  • Après le succès du «Grand jardin» (Bologna Ragazzi Award 2017) et d'«Un jardin pour demain» en collaboration avec Gilles Clément, Vincent Gravé redonne vie au personnage du Jardinier pour exposer, dans une fable pleine d'humour et de poésie, les enjeux de l'agriculture biologique face à l'agro-industrie. Heureusement que le génie du jardin est là pour tirer d'affaire les Jardiniers et les Jardinières lorsque des Financiers préfèrent faire pousser des billets que des plantes... 

  • Ce nouveau roman de Wendy Delorme vient enrichir la liste de fiction de la collection Sorcières. Dans cette dystopie, se reflètent les crises que nous traversons aujourd'hui: une société totalitaire est mise en place après la disparition soudaine d'une partie de la jeune génération mobilisée pour le climat. Les livres sont interdits, les frontières fermées et les femmes appelées à procréer pour renouveler la population. Mais une communauté inspirée des «Guérillères» de Monique Wittig émerge pour résister à ce nouvel ordre imposé... Un roman choral incandescent, qui n'est pas sans rappeler «1984» de George Orwell ou «La Servante écarlate» de Margaret Atwood, où il est question d'émancipation des corps, d'esprit de révolte et de sororité.

  • Tigre, tigre, tigre Nouv.

    Le chat du voisin est tigré avec de belles rayures noires, brunes et jaunes comme le soleil. Tigre est libre, rien ne sert de l'appeler, il ne vient que lorsque l'on ne l'attend plus. Après «Les petites bêtes du terrain de foot,» un nouvel album jeunesse illustré par Joanna Hellgren, autrice de «Frances». Une comptine sur l'indépendance des animaux.

  • Douze nouvelles dans lesquelles les plus grands auteurs hongrois (dont Sándor Márai, Dezsö Kosztolány, István Örkény, Gyula Krúdy...) écrivent leur fascination pour le jeu d'échec : des histoires drôles, décalées, parfois tragiques, toujours en lien avec l'univers de l'échiquier. Un recueil inédit pour les fans de la série The Queen's Gambit.

  • Réédition en poche de l'ouvrage de Juliette Rousseau consacré aux luttes collectives: de la ZAD à la Palestine, de la marche pour le climat de New York aux camps de réfugié·es de La Chapelle, Juliette Rousseau part à la rencontre de collectifs féministes, antiracistes, LGBT, de justice climatique, etc., qui interrogent les différents rapports de domination liés à la classe, au genre, à la race ou encore à la condition physique et mentale, à l'oeuvre dans la société mais aussi dans les espaces militants. À partir de nombreux entretiens, ce livre invite à explorer les nouvelles formes d'organisation et de solidarité politique qui se nouent entre les personnes concernées par une même oppression et leurs allié·es ou complices.

  • Lignes de vie

    Birgit Weyhe

    Après «La Ronde» (2012), «Kermesse au Paradis» (2013) et «Madgermanes» (2017), le quatrième ouvrage de Birgit Weyhe aux éditions Cambourakis présente une galerie de trente trajectoires humaines, des hommes et des femmes d'horizons très divers mais qui ont en commun d'avoir quitté leur pays d'origine pour rebâtir leur vie ailleurs. «Lignes de vie» est un kaléidoscope de la migration qui souligne l'enchevêtrement inévitable des vies humaines, par-delà les frontières. 

  • Passage en poche du premier roman féministe suédois qui a fait scandale à sa parution en Suède au milieu du XIXe siècle. Un texte d'une étonnante modernité, écrit par l'un des grands auteurs suédois de l'époque, sur le combat d'une jeune femme pour préserver sa liberté d'agir, son indépendance et sa franchise verbale. Une idylle atypique pour l'époque qui apparaît par conséquent résolument moderne.

  • Un témoignage historique saisissant qui livre un regard de l'intérieur rare sur l'engagement nazi dans le 2e guerre mondiale. En 2004, Leopold Maurer a en effet pu interroger son grand-père qui s'est ouvertement livré à lui sur son engagement volontaire dans la Wafen SS, l'enthousiasme du début, son implication dans différents crimes de guerre et un soutien à cette idéologie qui ne l'a jamais quitté, même des décennies après la défaite allemande. Servi par un graphisme puissant, qui alterne entre réalisme et allégorie, cet ouvrage souligne avec puissance l'entremêlement de l'intime et de la banalité du mal.

  • Dans le palais de Minos Nouv.

    Un roman d'aventure qui redonne vie, sons et couleurs au mythe antique du Minotaure à travers des péripéties en cascades et des rebondissements exaltés. Une ode euphorique au courage et à la liberté, signée par le grand Nikos Kazantzaki. 

  • Adé est une jolie petite fille à la peau noire, aux grands yeux bruns et aux cheveux crépus. Une chevelure magnifique et fournie, qui lui vaut néanmoins de nombreuses moqueries à l'école, les autres enfants lui disant notamment qu'ils ont l'impression qu'elle a « comme un million de papillons noirs sur la tête ». Adé aime les fleurs, les papillons, les éclairs au chocolat et poser des questions. Un jour qu'elle est en compagnie de sa mère et de ses tantes, elle les interroge donc sur ses cheveux sans cesse raillés. Grâce à elles, elle va découvrir en douceur la beauté de ces papillons endormis sur sa tête, jusqu'à leur envol final. Un ouvrage qui invite à la tolérance, l'acceptation de soi et vise à introduire un peu de diversité dans la littérature jeunesse. « »

  • Alexis Zorba

    Nikos Kazantzáki

    Le livre qui a inspiré le film Zorba le Grec avec Antony Queen, réalisé par Michael Cacoyannis en 1964.
    Classique intemporel de la littérature grecque et mondiale, Alexis Zorba est l'un des grands romans emblématiques de Nikos Kazantzakis, publié ici dans une nouvelle traduction signée René Bouchet. À travers l'histoire de la rencontre entre deux hommes, jeune intellectuel désireux de sortir de ses livres pour se confronter au réel, et Zorba, un homme mûr, force de la nature animé par un élan vital impétueux, un être à la liberté souveraine, tous deux en partance pour la Crète où ils exploiteront ensemble une mine de lignite sous l'oeil circonspect des villageois, Kazantzakis aborde des questionnements existentiels fondamentaux qui font écho à la destinée de l'auteur mais dont la portée est universelle.

    Sur commande
  • Les ponts

    Tarjei Vesaas

    Réédition dans une nouvelle traduction de Jean-Baptiste Coursaud du dernier roman écrit par Tarjei Vesaas, ce récit polyphonique extrêmement épuré concentre les éléments caractéristiques de son écriture, l'éveil des sentiments  à l'âge adolescent, un drame familial et l'omniprésence de la nature.

  • 3 2 1 Nouv.

    3 2 1

    Mari Kanstad Johnsen

    Anne prend le job d'été de sa grand-mère : s'occuper des cinq maisons de la rue en l'absence de leur propriétaire et y surveiller 1 serpent, 2 lapins, 3 oiseaux, 4 tomates, 5 poissons... en faisant le moins de bêtises possible ! Un bel album coloré et foisonnant pour apprendre à compter en s'amusant, par une des artistes phares de Scandinavie.

  • La première bande dessinée d'une des artistes les plus remarquables et remarquées de la scène underground suédoise, qui aborde avec une justesse rare la sensibilité et les questionnements d'une adolescente à fleur de peau: Ingrid a 14 ans et n'aspire qu'à ce qu'on la laisse tranquille. Sous le pseudo d'Oiseau de nuit, elle traîne sur différents forums internet quand elle n'est pas occupée à chercher des films pornos en ligne. C'est sa manière d'échapper à la morosité de son quotidien. Jusqu'à ce qu'elle rencontre un garçon plus âgé qui partage exactement les mêmes goûts musicaux qu'elle. Interrogations et confusion des sentiments s'ensuivent, le tout servi par un graphisme spontané extrêmement saisissant.

  • Réédition en poche de ce titre de Don Carpenter dans lequel il revisite, sous forme de portrait de groupe, cet album de l'année 1949, les lieux communs de l'adolescence : les triomphes et les peines de l'amour-propre, l'ivresse collective et les faillites individuelles d'une poignée de lycéens américains. Avec une douloureuse sagesse et un humour plein d'optimisme "Don pénètre sa propre expérience et c'est la notre qu'il découvre«.»" (Thomas Mc Guane).

  • Dernier texte de Grazia Deledda, paru en 1937 de manière posthume, «Cosima» est inédit en français. D'inspiration largement autobiographique, il rend compte de manière romancée de la vie de son autrice, depuis l'enfance jusqu'aux premiers succès d'écriture et au départ de Nuoro, sa ville natale, pour de plus vastes horizons. Un roman de formation précieux dans lequel transparaît déjà le fascinant pouvoir d'attraction d'une terre âpre et sauvage et des légendes aussi magiques que cruelles, sources de riches épopées populaires et terreau idéal pour toute l'oeuvre de l'autrice.

  • Réédition en poche du journal d'Adel Tincelin, écrit au fil des mois, dans lequel il livre un récit sensible et subjectif de son parcours de transition. Au-delà des transformations liées à son identité de genre, tous les domaines de son existence se trouvent pris dans un mouvement de mutation et d'expansion : rapport au monde et aux mots, sexualité, parentalité, rien n'échappe à ce chemin de déconditionnement et de désidentification aussi soudain qu'inattendu.

  • Un livre de recettes du monde entier adaptées pour être faites avec des enfants, le tout magnifiquement illustré par Felicita Sala, une des illustratrices les plus importantes du monde anglophone. Une fête se prépare au 10, rue des jardins. A chaque étage, chacun s'active pour préparer une spécialité qui viendra garnir la table du banquet final. Guacamole, oyako don, boulettes de dinde ou encore cake à la banane et aux myrtilles, Felicita Sala nous invite à un tour du monde culinaire dans un esprit de convivialité et de partage.

empty