Editions Lanskine

  • Un lapin mâchouillant un pissenlit, un petit chevreuil zézayant, un poussin héroïque et sa maman poule, un petit fennec dans le désert blanc ou bien un chat transformiste ?
    Paul de Brancion crée un étrange bestiaire dans des poèmes de un, deux, trois, jusqu'à six syllabes.
    Jeu de mots, jeu de sons, jeu de sens chaque texte s'amuse à jouer une musique vive et rythmée, à inventer une langue vivante et moqueuse.
    Ces textes s'adressent aux enfants dès l'âge de trois ans mais peut aussi intéresser les plus grands car ce livre permet de comprendre, de manière ludique, certains des enjeux de la poésie contemporaine.
    Les aquarelles douces et pleine d'humour de Diane Morel ajoutent une dimension onirique aux textes.
    /> De 3 ans à 99 ans, vous ne pourrez plus vous en passer...

  • Un soleil qui ne veut pas se coucher, un glouton qui boit une infusion de Voie lactée ou un mouton qui échange sa laine contre la fourrure d'un lama, tout cela n'est pas bien grave quand il y a l'amour, deux mains l'une dans l'autre, une maison qui nous accueille. Des poèmes pour petits et grands, qui font voir le monde autrement.

    Sur commande
  • Méno tout seul, Méno perdu, Méno sans les oiseaux.alors Méno s'oncle PIM : Y'a quoi ? Veux quoi ? Comment faire ? Parti à l'aventure à la recherche des ses amis volatiles, Méno va faire de drôles de rencontres. Sur sa route, il devra remettre à l'endroit un village sens dessus dessous, raccorder une multitude de fées multicolores, organiser tout seul un spectacle lunaire. Nicolas Vargas explore dans ce conte-poème pour presque adulte illustré par Bertrand Dubois le trouble de l'attention chez l'enfant.

    Sur commande
  • Le Canard bleu et noir inaugure avec malice la nouvelle collection « de bric et de broc » destinée plus particulièrement aux enfants, mais qui réjouira aussi les parents. Les poèmes sont regroupés en fonction du nombre de vers, et cette contrainte d'écriture place d'emblée le lecteur en situation de jeu : il rencontrera sur son chemin cosmique « une vieille en pelisse éraillée, un oiseau en quatre couleurs », et devra calculer en jour-lumière la distance parcourue par une limace.

empty