La Mer Salee

  • L'andréide Nouv.

    L'andréide

    Alexis Fichet

    "Âgé de 73 ans, Mathias Collombus absorbait chaque jour une centaine de pilules diverses, anti-oxydantes, anti-âge, anti-mort. Il déclarait régulièrement, et sans trembler : je ne mourrai pas. Il était le messie de ces gens qui rêvent d'éternité. Il venait à l'instant de prendre le cocktail de dix-sept heures, un ensemble de gélules quand une sonnette retentit. Roman Tesla, l'un des entrepreneurs les plus ambitieux de sa génération, était à la porte de l'ex-directeur de la recherche en intelligence artificielle. Le messie du transhumanisme avait de la visite..." Dans un huis clos intimiste et fascinant Alexis Fichet nous entraine dans les méandres des deux esprits les plus brillants et les plus fous de la Silicon Valley. Le temps d'une nuit Roman Tesla, entrepreneur star et son père spirituel Mathias Columbus, défient les frontières entre l'humain et la machine. Le temps d'une nuit l'Andréide ultime invention de Collumbus sera l'objet de leurs fantasmes d'immortalité, les confrontant à ce qu'est la vie, le mensonge, l'absence, la sensualité.

    Avec une écriture saisissante L'Andréide revisite L'Ève future d'Auguste Villiers de l'Isle Adam, roman considéré comme une des oeuvres fondatrices de la science fiction. Une science fiction aujourd'hui défiée par des démiurges bien réels.

  • Les déliés

    Sandrine Roudaut

    C'est l'histoire d'un monde qui bascule Loin des dystopies habituelles, des scenarios sombres et apocalyptiques, Sandrine Roudaut nous fait voyager dans un futur très proche avec grâce et intensité, un monde lumineux où certes rien n'est gagné, mais surtout rien n'est perdu d'avance. Au gré d'évènements inattendus, de rencontres, de questionnements et combats des personnages le lecteur se retrouve embarqué dans une aventure où se croisent des cyniques, des conciliants, des radicaux. Emergent alors des femmes, des hommes, des enfants qui décident de s'affranchir des pires pronostics en perturbant le récit ambiant, dans un grand plan de résistance citoyenne. La bascule d'un monde où chacun, chacune a sa partition à jouer, sans qu'elle soit écrite à l'avance et sans imaginer comment et si elle va s'accorder à celle des autres. C'est l'histoire d'un monde qui peut basculer. A tout moment.

  • Au printemps 2020, l'improbable a surgi. L'impensable aussi : l'économie mondiale que rien ne semblait pouvoir arrêter a été stoppée. Qui aurait imaginé ce jeûne économique: des avions cloués au sol, des matchs sans public, des grands chantiers suspendus, des industries polluantes à l'arrêt ? Qui aurait imaginé plus de 4,5 milliards d'humains confinés dans une communion universelle imposée ? Nous savons désormais que la machine peut s'arrêter, l'interrupteur existe. L'effondrement annoncé n'est pas une fatalité c'est un choix.

    Ce choc improbable, premier d'une grande série, vient nous rappeler que les prévisions sont régulièrement démenties. L'Histoire n'est pas une ligne bien droite et balisée sur laquelle l'humanité marcherait. Elle s'écrit entre plusieurs scenarios possibles et concurrents, au gré des improbables qui s'enchaînent et s'entremêlent pour donner naissance à un futur inimaginable quelques mois auparavant. Les meilleurs prospectivistes ne pouvaient anticiper l'invention de l'électricité, d'internet; on ne pouvait donc pas imaginer ce que la vie allait être, totalement différente du scénario prévu. La découverte des Amériques au XVème siècle, la fin du bloc de l'Est, ces évènements politiques ont changé la trajectoire du futur. Une découverte, un saut philosophique, un évènement citoyen, une personnalité, de nombreux improbables peuvent encore infléchir notre trajectoire.

    La Renaissance a modifié notre rapport à l'espace territorial. Au XXIème siècle, nous pourrions accéder à de nouvelles connaissances sur le temps, sur la matière. La Renaissance a permis l'éclosion de la philosophie humaniste, l'homme au centre. Aujourd'hui, nous pourrions découvrir une nouvelle spiritualité, renouer avec notre animalité et adopter un animisme moderne. La Renaissance a donné vie au mythe de la croissance infinie, nous pourrions reprendre pied avec la relowcalisation.

    Depuis quelques mois un autre futur, soutenable, revient dans la partie. Des évènements nouveaux, des décisions inespérées, surgissent dans le monde. Cet ouvrage explore ces autres futurs, ce qui peut les faire advenir et notre capacité à leur donner corps à chaque seconde. Tout peut arriver au cours de la décennie 2020-2030. Tout doit arriver. Elle est celle de tous les dangers et de tous les espoirs, tragique et sublime, angoissante et enthousiasmante, une décennie claire obscure qui nous emmène vers d'autres voies improbables. Se résigner serait une erreur, accueillons l'improbable, soyons attentifs et donnons l'élan supplémentaire à ces autres possibles qui tentent de s'imposer.

  • Le marketing, la communication, sont aujourd'hui accusés de complicité dans la dégradation de la planète et d'autres maux de société. Pourtant ces métiers peuvent être clés dans la promotion d'un autre monde. Mais il ne suffira pas d'un petit coup de peinture verte. Une réforme radicale s'impose, sans naïveté ni manipulation, sans complaisance ni faux semblant.

    Florence Touzé a été l'une des premières à remettre en cause sa discipline pour la faire évoluer. Elle propose de passer d'un métier sous le feu des critiques à une discipline utile et constructive, d'oublier le marketing commercial de bout de chaîne, pour en faire une pierre angulaire d'implication, un marketing de fondation.

    Le marketing implicatif c'est une remise en cause du marketing, de son rôle au sein de l'entreprise. Il bouleverse la pyramide de Maslow, accompagne un consommateur impliqué, construit des contrats de marque exigeants. Il pose les bases de nouveaux liens entre l'entreprise et ses publics.

    Quand le marketing obsolète nous précipite dans le consumérisme destructeur, le marketing implicatif propose un cercle vertueux respectable, un métier dont on pourra être fiers.

    Paru il y a cinq ans ce livre a été revu et enrichi pour sa réédition.

  • Traqué au coeur du pays navajo, Abel Valdés Villazon, le leader du groupe écologiste Gala, révèle un mensonge d'Etat effroyable et espère ainsi provoquer la chute du gouvernement américain. Mais ce secret dissimule un complot bien plus vaste qui implique Pékin et le milliardaire Cornelius Fox. La Maison Blanche, pour se défendre, lance toutes les forces du pays aux trousses de Gala tandis qu'une bombe atomique explose dans le désert du Nouveau-Mexique. Aidés par un mystérieux hacker et bénéficiant peu à peu du soutien de la population, Abel et sa femme Lucy se battent pour survivre et leur combat devient le symbole de l'opposition entre deux visions de l'Homme. La Révolution bleue se met en marche. Les rêves d'une poignée d'individus suffiront-ils à infléchir la marche d'un monde au bord de l'effondrement ? Mafias, raréfaction des ressources naturelles, paradis bancaires, hacking, machinations d'Etat, menace nucléaire, Ombres et Lumières nous plonge dans les arcanes les plus secrètes de notre société. Roman d'aventures, thriller écologique, et manifeste révolutionnaire, Ombres et Lumières, deuxième volet de la saga SIECLE BLEU questionne notre avenir et donne une fantastique leçon d'espoir.

  • Le thriller d'une révolution bleue.
    L'organisation clandestine Gaïa est prête à tout pour sauver la planète et l'humanité. Ses membres multiplient les opérations spectaculaires et inquiètent les gouvernements des grandes puissances. Au même moment une lutte sans merci s'engage entre les Etats-Unis et la Chine pour mettre la main sur un nouvel eldorado, la lune. Washington décide de se servir d'Abel le leader de Gaïa comme bouc émissaire.

    Devenu l'ennemi public n°1, condamné comme éco-terroriste, Abel n'a pas d'autres choix que de découvrir la vérité. Vérité qui pourrait faire basculer le monde dans la sidération, l'apocalypse... Ou au contraire l'entrainer vers un tout autre futur, vers le Siècle Bleu.

    Complots, services secrets, mensonge d'état, chamanisme, conquête de l'espace, décryptage de codes, mais aussi espoir, utopie. Siècle bleu est un roman d'aventures, un thriller écologique visionnaire, l'épopée de héros et d'anti-héros qui nous tiennent en haleine du début à la fin. Une saga qui interroge notre époque et nos intentions pour le monde.

  • La nature et les femmes : d'une dévalorisation conjointe à une réconciliation puissante.
    De la grande déesse aux justicières de la Terre, de Hildegarde de Bingen à Vandana Shiva et Rachel Carson, les femmes ont un lien particulier à la nature. Sorcières, scientifiques, économistes, juristes, pionnières de l'écologie... elles sont à l'origine d'avancées fondamentales. L'Histoire les a pourtant passées sous silence. Longtemps ignoré des batailles féministes, ce lien à la nature est aujourd'hui émancipateur.
    Tel un voyage initiatique, Pascale d'Erm nous fait redécouvrir ces femmes engagées et inspirées. Au fil de ses rencontres avec nos soeurs en écologie, elle fait ici le récit d'une nouvelle façon d'habiter le monde.
    Ce portrait de famille interroge nos relations à la nature, au pouvoir, aux sphères politiques, au-delà du féminisme. Un récit qui ne naît pas de la nature des femmes mais de leurs expériences, au plus près, les mains dans la terre et l'âme tendue par-delà les générations. Et si le monde se régénérait aussi par la sororité et la redécouverte de la nature âme soeur ?

  • "Notre modèle de société est destructeur ; nous le savons, pourtant nous ne changeons pas. La RSE, le Développement Durable, les normes, les écolabels, le marketing responsable ou la croissance verte sont insuffisants, voire contre-productifs. Que faire ? Ce livre n'est pas un pamphlet de plus ; il apporte de vraies solutions concrètes et simples.

    Pour s'affranchir et réaliser l'utopie, l'auteure propose l'expérimentation radicale : neuf impulsions qui cultivent une attitude de "hacker", une vision déterminée et un mode d'action pragmatique. À la croisée de la sociologie, de l'économie, de la communication, de la philosophie, ce livre explore nos freins psychologiques et culturels pour mieux définir leurs antidotes. L'auteure identifie tous les leviers d'action, de l'esprit collaboratif aux mots justes en passant par la révolution numérique, le design empathique, les inspirations radicales et l'individu complexe.

    Si on le décide, l'utopie est réalisable."

  • Nous nourrir tous demain... et si seule la bio pouvait y parvenir ?

    "La" Bio nait dans les années 1960. En plein essor de la chimie et de l'agriculture intensive, des consommateurs et des paysans résistent ; les uns veulent continuer à manger sain et local, les autres défendre une agronomie respectueuse de la nature et des hommes. Ils font alors cause commune pour reprendre en main leur destin.
    50 ans plus tard les magasins bio se multiplient, mais qu'en est-il de cette utopie ? Ce livre interroge les préjugés et questionne les limites du bio. Il révèle les options gagnantes d'un projet porteur d'espoir. Partout des citoyens oeuvrent pour protéger notre autonomie alimentaire, nos terres, notre santé.

    /> Ce livre alarme également. Les semences autorisées sont privatisées, tributaires des pesticides, les variétés naturellement résistantes sont interdites. Une part croissante de nos terres est dédiée à la nourriture animale, d'exportation ; elles ne nous nourrissent plus. L'agriculture conventionnelle de piètre qualité et peu nutritive ne survit que par les subventions. Jusqu'à quand ? La Bio, la permaculture, les coopératives ont les solutions de résilience. Se prémunir des pratiques de la grande distribution, du bio industriel et des labels au rabais paraît idéaliste, c'est en fait vital. Et si la bio était un projet de société, non pas un marché ou le choix de quelques-uns, mais notre seule voie ? Une magnifique voie.

    EN QUÊTE... Se nourrir demain - Entretiens menés avec Claude Gruffat, président de Biocoop depuis 2004, de formation agricole, d'abord conseil à l'installation des agriculteurs, coopérateur de longue date puis gérant d'un magasin bio. Entretiens complétés avec des questions- vérité de citoyens.

  • Êtes-vous un(e) suspendu(e) ? Qui sont ces hommes et ces femmes qui font le choix de désobéir pour défendre leurs utopies de justice et de fraternité ?
    Notre époque est à la fois tragique et sublime... Tragique car nous affrontons une série de défis : écologie, violence, déroute politique, lobbying mortifère, absence d'idéal. Sublime car nous avons une nouvelle fois un rôle à jouer, une liberté à exercer, l'opportunité de nous accomplir individuellement et collectivement.
    À travers l'étude d'expériences scientifiques (Milgram, XTreme...), l'analyse des mouvements de résistance, de refusance, les grands soulèvements sociaux et les révolutions, l'auteure tente de comprendre pourquoi l'être humain se soumet si aveuglément à l'autorité et au conformisme. Elle décrypte ce qui fait la force de ceux qui ont su désobéir et se sont battus pour des utopies, comment ces utopies sont devenues nos évidences contemporaines.
    Au travers de ces recherches l'auteure en vient à cette question existentielle : et si l'engagement était source de joie ? Et si les burnout, la peur et le besoin de sens, étaient les symptômes d'un renoncement à soi, à ses valeurs ? Nous vivons une période historique. Elle nous tend les pires pièges, elle nous donne aussi l'occasion unique d'accomplir notre utopie d'être, entre projet personnel et destin collectif.

  • Pollution de l'air, de l'eau, des sols, dérèglement climatique, dégradation de la biodiversité, maladies respiratoires, cancers... la pollution est partout. En seulement deux siècles, nous avons produit le fléau de nos sociétés modernes. Est-ce cela le progrès ? Comment pouvons-nous donner à un enfant un fruit contenant jusqu'à 35 molécules chimiques ? Allons-nous vivre avec un masque lors des pics de pollution ? Et demain ? Chaque année, la pollution tue déjà des millions de personnes dans le monde.

    Est-ce un mal nécessaire à notre développement économique, une fatalité ? Ce livre démontre que non. Il démontre que l'abolition de la pollution est possible. Comme l'a été l'abolition de l'esclavage en son temps alors que l'économie en dépendait. Viser le zéro pollution nous ouvrira un nouveau champ d'exploration. Mieux, c'est l'occasion ultime de bâtir un nouveau monde et d'éviter l'impasse tragique. Pour y parvenir, il suffit que chacun de nous revisite son rapport aux sciences, à la nature et à l'Homme.

    Entrons dans la 7e révolution de l'humanité.

  • Pendant des siècles et jusqu'à la Renaissance, l'homme a affirmé que la Terre était plate et que nous étions au centre de l'univers. Des générations ont ensuite soutenu que le recours à l'esclavage était indispensable, non négociable, pour développer l'économie du Nouveau Monde. Toutes ces vérités, considérées comme absolues, ont pourtant volé en éclats à partir du XVIème siècle. Et si nous commettions, de nouveau, de telles erreurs d'appréciation? Que penserons nos descendants de notre exploitation intensive du vivant sur l'autel d'une économie court-termiste? En interrogeant la finance, l'écologie, l'histoire et la philosophie, ce livre brosse un tableau sans concession des limites de notre modèle.

  • Depuis sa sortie de HEC, Tristan Lecomte parcourt le monde. De Davos à l'Amazonie, en passant par sa ferme thaïlandaise et les bureaux parisiens de Pur Projet, il est un témoin unique de l'évolution climatique et des déséquilibres engendrés par notre modèle économique. Ce grand écart quotidien entre multinationales, ONG, petits producteurs et chamanes, l'a amené à rechercher une voie réconciliatrice. Comment amener ces grandes entreprises vers un modèle soutenable ? Comment redonner de l'autonomie aux petits producteurs ? Comment amener les uns à soutenir les autres ? Comment nous réconcilier avec la Nature ? L'arbre serait-il le trait d'union vital de cette nouvelle équation ?
    Au fil de ces rencontres, Tristan Lecomte nous propose d'autres formes d'agriculture, où l'on découvre que le modèle productif n'est pas celui que l'on croit. Il nous raconte comment les arbres rééquilibrent les écosystèmes et réparent l'injustice climatique par la compensation carbone intégrée. Comment au-delà de la crise environnementale, l'arbre résout bien des enjeux économiques, sociaux et spirituels. Ce livre porte la vision et l'expérience d'un des premiers entrepreneurs sociaux. Une voie pour tous ceux qui veulent se lancer dans l'aventure d'une autre économie et d'une révolution intérieure.

  • Vue de Paris ou de Bruxelles, la Bretagne semble dans une impasse. Entre ses plans sociaux massifs, son industrie agroalimentaire productiviste, la pollution des plages par les algues vertes, ses bonnets rouges, ses inondations.la péninsule illustre la fin d'un modèle.
    Et si au contraire la Bretagne était en pleine métamorphose ? Et si cela la plaçait à l'avant-garde des mutations que vont connaître nos différents territoires ? Deux Bretons, H.Sérieyx et F.Delalande, nous proposent de prendre conscience des dynamiques complexes à l'oeuvre dans les entreprises bretonnes, les associations, les collectivités.
    Pour eux, la « ressource humaine territoriale » et la réappropriation d'un destin « glocal » sont au coeur de cette métamorphose.

empty