Seuil Jeunesse

  • France, Rachel et Amin jouent ensemble sur une aire de jeu avec un escargot. Alors que France va chercher une feuille d'arbre pour le nourrir et revient en courant, elle l'écrase malencontreusement.
    Commence alors une réflexion, un dialogue à mots d'enfants, sur la bonne manière d'enterrer l'escargot. Car France est catholique, Rachel juive, Amin musulman. Ils n'ont donc pas la même façon d'enterrer leurs morts.
    Dans ce roman très simple, on parle de choses complexes avec une douceur et une évidence peu communes. Ce n'est pas un roman sur la religion, la coexistence des religions ou la capacité de vivre ensemble... c'est bien plus que ça.

  • À force de passer de la maison de sa maman à celle de son papa, de devoir penser à tout, un matin, au moment d'aller à l'école, Lou oublie sa tête sur la table de la salle à manger. À l'école, tout le monde est bien étonné de la voir arriver sans tête ; quant à sa tête, la voilà face à face avec un cambrioleur auquel elle échappe de justesse grâce à sa vieille voisine.
    Dès lors la tête et le corps de Lou, vivant chacun des aventures rocambolesques, vont n'avoir de cesse de se retrouver. Grâce à l'aide de ses amis de l'école, de ses parents - bien obligés de se réconcilier un peu pour l'occasion -, et de deux enfants migrants rencontrés par hasard dans un camion de patates, Lou va pouvoir remettre sa tête sur ses épaules et repartir d'un meilleur pied, colère et chagrin apaisés.

  • Le garçon qui croyait qu'on ne l'aimait plus Nouv.

    Arrivé au CM2, notre jeune héros revient sur une période compliquée de sa vie : l'entrée au CP. Un peu dans sa bulle, il ne voit pas le monde comme les autres et cela va lui créer des problèmes. Pour lui, par exemple, quand on lui demande s'il n'a pas perdu les pédales, il se penche sous sa chaise pour regarder si elles n'y sont pas. Tête en l'air, il analyse mal les situations et va commettre de graves impairs.
    Petit à petit, n'arrivant pas à faire ce qu'on attend de lui, il entre dans une spirale d'échecs et de peur qui va l'éloigner des autres, lui faire redouter l'école.
    Il faudra toute la force de l'amour de sa maman, beaucoup de patience aussi, et surtout une nouvelle amitié pour retrouver la joie et l'envie.
    Un texte à hauteur d'enfant, qui ne laisse pas intact.

empty