Fanny Denisse

  • Depuis qu'elle a vu l'affiche annonçant le concours du sorcier le plus fort, la sorcière Izelda ne pense qu'à une chose : s'inscrire au concours et le gagner ! Transformer quelqu'un en limace, traverser un labyrinthe en balai volant ou dépasser une Ferrari : les épreuves sont dans ses cordes ! Mais le jour de l'inscription, le Grand conseil des Sorciers lui rit au nez :
    "Les sorcières sont archi-nulles !" Izelda met alors tout en oeuvre pour leur rabattre le caquet...

  • L'enfant, celui qui raconte l'histoire, prend son petit déjeuner avec ses parents. Mais le coeur n'y est pas car sa maman est en pleurs. Lorsqu'elle se lève et s'en va, le garçon interroge son père. Pourquoi elle pleure maman ? « C'est à cause du chômage » lui répond-il. Mais l'enfant comprend « C'est à cause du fromage ». Le chômage, il ne connait pas encore. Fort de ce quiproquo, il décide, avec son ami Dimitri, d'aller trouver le responsable du malheur de sa mère, c'est à dire le fromager le plus proche, celui du supermarché, pour régler ses comptes et venger sa maman. Accompagné d'un chien trouvé et adopté immédiatement, ils s'en iront crier justice et mettre un joyeux bazar, sûrs de leur bon droit, contre le fromage de masse !

  • Bahia en est sûre : la nouvelle voisine est une sorcière ! Elle l'a bien vu à son sourire qui ment et au bric à brac étrange dans son camion de déménagement. Mais la mère de Bahia n'en démord pas : « Les sorcières, ça n'existe pas. » Pire, elle invite même la voisine à boire le thé, et cette vieille sorcière transforme la mère de Bahia... en hamster !

empty