Olivier Apprill

  • Le Groupe de travail de psychothérapie et de sociothérapie institutionnelles (GTPSI) rassemble quelques acteurs majeurs de la psychiatrie, liés à l'hôpital de Saint-Alban et à la clinique de La Borde, hauts lieux de la psychothérapie institutionnelle. S'y retrouvent deux à trois fois par an, de 1960 à 1966, Jean Ayme, Hélène Chaigneau, Roger Gentis, Félix Guattari, Nicole Guillet, Josée Manenti, Ginette Michaud, Jean Oury, Gisela Pankow, Jean-Claude Polack, Claude Poncin, Yves Racine, Philippe Rappard, Jacques Schotte, Horace Torrubia, François Tosquelles et quelques autres - tous engagés dans la transformation du système asilaire.
    Lieu d'une pensée collective aux prises avec l'inconscient et la psychose, le GTPSI se distingue d'une simple société savante par une remise en cause permanente de chacun de ses membres, par la volonté affichée "de ne pas s'en laisser passer une". A la recherche d'une cohérence théorique et clinique, ces praticiens ont choisi de récuser toute position du psychiatre qui tendrait à l'évitement de la folie.
    En retraçant l'histoire de cette avant-garde et en donnant à lire l'essentiel des analyses et discussions qui l'ont constituée, ce livre met au jour un moment et des travaux inédits qui restent d'une importance majeure pour nourrir la réflexion psychiatrique contemporaine.

    Sur commande
  • Les textes d'Olivier Apprill et les encres d'Armelle Ritter sont à l'unisson. L'encre s'étire sur plusieurs pages. Le format s'allonge. La poésie naît.

    Sur commande
empty