Gijé

  • Grâce à la visite surprise de Siloé et de ses frères dans l'Hexomonde, Nola a appris beaucoup de choses sur Pandorient et sa maman.
    Mais les questions sans réponse se multiplient avec la découverte d'une drôle de clé, que Nola a déjà vue dans le livre d'Annah.Que peut-elle bien ouvrir ; Pour le savoir, Nola retourne aussitôt à Pandorient.
    Mais rapidement, une disparition inquiétante mène Nola, Igor et Andréa dans une enquête, qui risque peut-être de bouleverser la vie de Pandorient...

  • Pour son huitième anniversaire, Nola, petite fille espiègle, reçoit de la part de son père Martin la boîte à musique de sa mère, Annah, récemment décédée. Cette boîte est un symbole pour la petite fille, mais très vite, la fillette croit voir des signes de vie à l'intérieur. Oui, elle ne rêve pas : quelqu'un lui fait signe et lui demande de l'aide. Dès lors, en suivant les instructions d'Andréa, la fille de la boîte à musique, Nola rapetisse, entre dans la boîte et découvre le monde de Pandorient, un monde incroyable... Le temps presse cependant, car Mathilda, la mère d'Andréa et de son frère Igor, est gravement malade... Que lui arrive-t-il ? Aurait-elle été empoisonnée ? L'eau serait-elle contaminée ? Rapidement, les soupçons se confirment. En urgence, les enfants vont s'occuper de Mathilda puis remonter la piste du pollueur sans vergogne... avant que Nola ne regagne sa vie dans son monde, aux côtés de son père. À moins que tout cela ne fût qu'un rêve... ou pas !

  • Sitôt rentrée de sa première visite à Pandorient, le monde merveilleux de la boîte à musique, Nola ne pense qu'à y retourner. Lorsqu'elle repart en cachette, elle tombe en pleine fête nationale ! Tous les habitants sont en liesse, impatients d'assister à la parade du roi Hectorian Ier. Mais une affaire plus urgente appelle Nola et ses amis : Cyprien, le fils du sorcier Anton, est devenu la cible de fréquents rackets. Qui est derrière ces chantages ? Et dans quel but ?

    Il n'y a pas une minute à perdre, car le danger est bien réel... On en veut au roi !

  • Cyprien, le fils d'Anton, a découvert le passage entre Pandorient et le monde de Nola ! Curieux, il l'emprunte, mais est heureusement rattrapé par Igor et Andrea. Ils se retrouvent avec Nola avant de repartir rapidement dans leur monde.

    Malheureusement, d'autres Pandorientaux ont suivi Cyprien et l'obligent à révéler ce qu'il sait... Cette fois-ci, Nola voit débarquer trois individus qui s'enfuient immédiatement, non sans lui avoir demandé s'ils étaient bien en Pandoccident...

    C'en est trop pour Nola qui réclame des explications ! Elle découvre alors que l'histoire de leurs deux mondes - Pandorient et Pandoccident - est plus compliqué et terrible que ce qu'elle supposait.

  • Et si notre Univers n'était qu'un parmi d'autres ? Cette idée d'univers multiples, envisagée pourtant depuis l'Antiquité, n'est entrée que récemment - et avec fracas - dans le champ de la science. L'hypothèse fascine, mais elle n'en est pas moins dérangeante : comment se formeraient ces mondes invisibles ? Peut-on tester et réfuter leur existence ? Une telle hypothèse est-elle vraiment scientifique ? Ouvrir la porte aux mondes possibles de l'astrophysique, de la philosophie et de l'imaginaire, c'est montrer qu'il y a une multiplicité de « manières de faire des mondes»...

  • Ce volume contient les deux derniers albums de "Valhardi" : "Le naufrageur aux yeux vides", sur un scénario de Duchâteau ("Ric Hochet" avec Tibet) et "Un Gosse à abattre", sur un scénario de Stoquart ("La Patrouille des Castors" avec MiTacq). En bonus, une nouvelle, "Le 8e Indice", et un synopsis inédit signé Alain De Kuyssche, ainsi qu'un récit complet, "Dossier X". Le tout présenté dans une préface très complète.


    Depuis 1965, Jean Valhardi, le grand héros de la première heure du Journal de Spirou, créé par Jean Doisy et Jijé en 1941, n'avait plus donné signe de vie. Jusqu'à ce que René Follet accepte de lui redonner vie, pour deux grandes histoires seulement.

    Alors que Valhardi représente le grand frère idéal, un peu scout dans les années 1940, puis opposant aux apprentis maîtres du monde sur fond de guerre froide dans les années 1950 avant de flirter ostensiblement avec les yé-yés dans les années 1960, voilà qu'il prend un nouveau virage à l'orée des années 1980 avec cette reprise éphémère de René Follet. Depuis 1965, Jean Valhardi, le grand héros de la première heure du Journal de Spirou, créé par Jean Doisy et Jijé en 1941, n'avait plus donné signe de vie... jusqu'à ce que René Follet accepte de lui redonner vie. Ce merveilleux dessinateur, qui grandit avec Valhardi et le Journal de Spirou, offrit au personnage un dernier tour de piste, avec, en référence, les sublimes planches de Jijé qu'il lisait lorsqu'il était enfant... Sous son pinceau virtuose, Jean Valhardi renoue avec l'aventure classique, sur fond des grands espaces sauvages chers au dessinateur.

  • Don Bosco BD

    Jijé

    • Triomphe
    • 15 Novembre 2011

    Réédition de ce grand classique de Jijé.

    Don Bosco, un exemple et un modèle pour l'éducation de la jeunesse. Son nom a été choisi par des milliers d'établissements scolaires à travers le monde.

    112 pages de BD avec les couleurs de l'édition originale restaurées par les Ateliers Leonardo.

  • Spirou et Fantasio partent en reportage au Far West, ils sont engagés comme shérifs adjoints.

  • Retour au Sarrakat. Tanguy et Laverdure sont chargés d'aller livrer deux Mirage à leur vieux copain Azraf, devenu émir et en butte à un soulèvement dans son pays. Mission dernière chance et Un DC-8 a disparu constituent un diptyque exemplaire avec un scénario d'aventures au cordeau signé Charlier, et une mise en scène virtuose de Jijé. L'intégrale sera complétée de la seconde partie du roman L'avion qui tuait ses pilotes, et d'un épais dossier de Patrick Gaumer et Gilles Ratier.

  • Giger

    Hans Rudi Giger

    L'artiste suisse HR Giger (1940-2014) est surtout connu pour avoir créé le monstre de l'espace du film de science-fiction Alien (1979) de Ridley Scott, récompensé par un Oscar. Rétrospectivement, ce personnage ne représente qu'une des nombreuses représentations les plus populaires de l'arsenal de créatures biomécaniques de Giger où s'entrechoquent hybrides hommes-machines, images de puissance obsédante et psychédélisme obscur. Ces visions convoquent autant les démons du passé qu'elles esquissent les mythologies du futur. Elles expriment avant tout les craintes et les fantasmes collectifs de son époque: la peur du nucléaire, de la pollution et de la surexploitation des ressources naturelles, ou celle d'un avenir où la survie de nos corps dépendrait des machines.
    De ses paysages oniriques surréalistes peints à la bombe ou au pochoir à ses illustrations de couverture d'album, de ses guillotines sculptées aux bars designés par ses soins, découvrez le parcours multiforme de Giger et son univers unique à travers cette présentation ultime d'un génie de l'horreur.

  • Dans La Mystérieuse Escadre Delta, Opération Tonnerre et Plan de vol pour l'Enfer, Tanguy et Laverdure sont chassés de l'armée, et doivent accepter de devenir pilote pour la Delta Airways, une compagnie aérienne qui sert de couverture à des opérations de barbouzerie en Afrique. L'immense Jijé décédera en 1980, et c'est Patrice Serres qui achèvera ce triptyque placé sous le signe de l'aventure et scénarisé par un Jean-Michel Charlier toujours au sommet de son art.

  • Baden-Powell

    Jijé

    • Triomphe
    • 15 Septembre 2014

    Lire la vie de Baden-Powell, c'est comprendre comment l'idée géniale du scoutisme a pu germer et grandir chez un homme qui a su, depuis tout jeune, être à l'affût, à l'écoute de son environnement, naturel et humain. Il a su tirer profit de chaque expérience, de chaque rencontre. Il a acquis la maturité de chef qui fait confiance aux plus jeunes et souhaite leur transmettre le meilleur de ce qu'il sait.

    Adolescent, Baden-Powell fait partie de ces enfants qui s'ennuient en classe mais sont capables de prouesses dès lors qu'ils sont intéressés. Brillant officier, il fait carrière dans l' armée britannique aux Indes et opère pour des missions de renseignements. Il s'illustre plus tard lors de la guerre des Boers en Afrique du Sud. Soucieux de ménager les vies, il a alors fait appel, lors du célèbre siège de Mafeking, à de jeunes garçons dont il avait remarqué la débrouillardise.

    C'est par la suite qu'il développe concrètement le scoutisme.

    « À la fin de ma carrière militaire, dit Baden-Powell, je me mis à l'oeuvre pour transformer ce qui était un art d'apprendre aux hommes à faire la guerre, en un art d'apprendre aux jeunes à faire la paix. » Paru 11 ans après la mort de Lord Baden-Powell, le chef-d'oeuvre de Jijé nous entraîne à sa suite sur la piste de l'enthousiasme.

  • Charles de Foucauld

    Jijé

    • Triomphe
    • 26 Septembre 2005


    charles de foucauld (1858-1916).
    une vie déroutante, une perpétuelle quête d'absolu, par-delà la mort. soldat, géographe, linguiste, prêtre du désert, ce conquérant pacifique du sahara, béatifié le 13 novembre 2005, avait été assassiné à tamanrasset le 1er décembre 1916, à la porte de son ermitage. victime lui aussi d'une tentative d'assassinat, jean-paul ii, avant sa disparition début 2005, avait approuvé la béatification de charles de foucauld.
    nouvelle édition remise en couleurs du chef-d'oeuvre de jijé paru en 1959 dans spirou.

  • Ce jeune garçon qui s'engage comme mousse à bord d'une caravelle sait-il qu'il s'embarque pour une aventure qui va dépasser tous ses rêves ?
    Pas un scénario n'aurait imaginé pareils rebondissements dans la vie de Christophe Colomb : un petit italien de modeste origine devenu grand amiral de la mer Océane et « découvreur de l'Amérique » ! Jijé s'empare du destin exaltant du navigateur génois et le mène jusqu'au Nouveau Monde. En 1492, le marin entêté et habile commence son expédition vers la route des Indes. Trois blanches caravelles devenues glorieuses avancent sur une mer inconnue, lieu de toutes les peurs et de toutes les angoisses. Christophe Colomb maintient son cap, seul maître à bord après Dieu. Il entraîne avec lui des dizaines de marins, des aventuriers attirés par la soif de l'or et les ambitions des souverains catholiques d'Espagne. Il rêvait de Chine et de Japon... il arrive aux Caraïbes puis sur les côtes de l'Amérique latine, terres inconnues peuplées d'indigènes. Embûches, complots, tempêtes, fièvres, découvertes de nouvelles terres et de mines d'or, rêves de richesse et de liberté abondent dans la vie du grand explorateur. Le lecteur plonge dans le suspense et les rebondissements à chaque page de la BD.

  • Bernadette de lourdes

    Jijé


    bernadette soubirous (1844-1879).
    fille aînée d'une famille nombreuse et pauvre, élevée dans la foi chrétienne, cette enfant de santé fragile a reçu une éducation très simple. elle ne sait ni lire ni écrire mais c'est à elle que, de février à juillet 1858, la vierge apparaîtra 18 fois aux abords de la grotte de massabielle. rien ne sera alors facile pour cette jeune fille de 13 ans qui déclenche par sa sincérité et sa détermination l'incrédulité et la polémique.
    150 ans plus tard, lourdes attire toujours, et de plus en plus nombreux, des millions de pèlerins du monde entier.

  • 1968. À la télé, Les Chevaliers du ciel sont au plus haut de leur popularité ; dans Pilote, ils animent deux récits Lieutenant Double-Bang et Baroud sur le désert. Ce diptyque, écrit par Jean-Michel Charlier et dessiné par Jijé, est repris dans la présente intégrale, où il est suivi par trois histoires courtes. Station Brouillard, Fréquence 268,5 et Les Espions des sables sont publiés en noir et blanc, et dans leur découpage d'origine (celui de Super Pocket Pilote). Un gros dossier réalisé par Patrick Gaumer et Gilles Ratier complète l'ensemble.

  • Les vampires attaquent la nuit et La terreur vient du ciel forment un thriller angoissant et percutant qui raconte l'affrontement de Tanguy et Laverdure avec le redoutable Vampire, personnage mystérieux qui menace de larguer des bombes nucléaires sur le sol français : Jean-Michel Charlier et Jijé au sommet de leur art ! Une intégrale complétée avec la première partie du roman de Charlier, illustré par Jijé, L'Avion qui tuait ses pilotes, auparavant publié dans « la Bibliothèque verte » et devenu introuvable.

  • Né dans les années 1950, « Jerry Spring » remplace définitivement les héros de western importés des Etats-Unis que reprenait jusqu'alors le Journal de Spirou. Intégralement créée par Jijé, la série « Jerry Spring » incarne le genre du western par excellence - tout en étant le premier western réaliste de la bande dessinée franco-belge. Jijé, qu'on a appelé « l'autre père de la bande dessinée franco-belge », préférait de loin le Noir & Blanc à la couleur. L'édition de cette Intégrale respecte la préférence de Jijé, et donne l'occasion de redécouvrir le trait génial de celui qui a formé Franquin, Morris, Will, Giraud, Mézières, etc. Ce volume contient les 4 premiers albums de la série : - "Golden Creek (Le secret de la mine abandonnée)" - "Yucca Ranch" - "Lune d'argent"

  • Jean Valhardi a été créé par Jean Doisy et Jijé en 1941 dans Le journal de Spirou. Il est considéré comme l'un des premiers grands personnages des éditions Dupuis, entre Spirou et Tif et Tondu.
    Ses premières aventures (initialement éditées dans les albums Valhardi I et Valhardi II en 1943 et 1948) sont publiées ici pour la première fois dans une version intégrale et restaurée.
    Enfi n, le court roman de Jean Doisy, L'étrange réveillon de Jean Valhardi, absolument introuvable aujourd'hui, est présenté dans sa version originale, illustrée par Jijé.
    Ces pages sont introduites par un dossier hautement documenté, fruit de deux années de recherches et d'études réalisées par Christelle et Bertrand Pissavy-Yvernault, auteurs de La véritable histoire de Spirou. La série Valhardi ne s'est arrêtée qu'en 1984. Jijé passa le relais pendant dix ans à Eddy Paape avant de reprendre la série en mains. Plusieurs scénaristes ont succédé à Jean Doisy : Yvan Delporte (rédacteur en chef du Journal de Spirou et cocréateur des Schtroumpfs), Jean-Michel Charlier (Buck Danny, Blueberry, Tanguy et Laverdure), Duchâteau (Ric Hochet, Bruce J. Hawker).
    Sept volumes sont prévus pour cette intégrale.

  • L'arrivée au dessin de Jijé marque un tournant graphique dans la série. Si dans Mission spéciale, il reste au plus près du style d'Uderzo, il prend son envol avec Les Anges noirs. Trois histoires courtes sont publiées en noir et blanc et dans leur découpage d'origine (celui de Super Pocket Pilote) : Première mission, Le Grand Mirage et Piège pour un pilote. Ces deux dernières sont inédites en album. Des classiques indémodables de la BD d'aviation, toujours avec Jean-Michel Charlier au scénario.

  • Le duo Jean-Michel Charlier-Jijé prend son allure de croisière avec le diptyque Destination Pacifique et Menace de mort sur Tahiti, un récit d'aventures et d'espionnage qui court sur deux albums. S'ensuivent trois histoires courtes en noir et blanc, Rapt en plein ciel, Le Saboteur et Contre-espionnage aérien, publiées avec le découpage de Super Pocket Pilote. Le tout est agrémenté d'un dossier de Gilles Ratier et Patrick Gaumer.

  • Ce volume contient les cinq derniers albums de Valhardi dessinés par Jijé : "Le Secret de Neptune", "Rendez-vous sur le Yukon", "Le Retour de Valhardi", "Le Grand Rush" et "Le Duel des idoles".

    Les sixties débarquent avec danses, jupes courtes, et nouvelles idoles musicales. Jijé ne résiste pas à l'air du temps et, avec Mouminoux, il va entraîner son héros dans la "trilogie yéyé". Le trait de Jijé "balance" comme jamais dans ces albums qui seront les derniers de Valhardi qu'il dessinera.

  • 155 pages méconnues présentant un Spirou inattendu, 155 pages de plaisir. En 1940, Jijé reprend Spirou des mains de Rob-Vel, premier dessinateur de la série. Sous sa plume, Spirou trouve une nouvelle vie, gracieuse et fantaisiste à souhait.
    Les décennies passant, ces pages sont devenues mythiques, symboles de la naissance de la bande dessinée franco-belge.
    Cette édition les présente dans leur intégralité ? dans leur version initiale publiée dans Le journal de Spirou ? et restaurées avec soin.

  • Ce quatrième volume de l'intégrale Valhardi marque le retour du grand Jijé aux commandes de sa série mythique, dix ans après l'avoir confiée à Eddy Paape. Jijé adjoint à Jean Valhardi le personnage de Gégène, un jeune reporter-photographe. Il ajoute ainsi une touche de modernité à cette série créée pendant l'Occupation, au point de faire du personnage un aventurier de son époque, quelque part entre Jean Marais et Jean-Paul Belmondo au cinéma. Nous retrouvons ici des épisodes aussi remarquables que "Soleil noir", "L'affaire Barnes", "Le mauvais oeil" et "Le gang du diamant". En bonus, l'ajout de la conclusion inédite du "Gang du diamant", présentée pour la première fois au lecteur.

    Pour ce virage mémorable entamé au milieu des années 1950, le style de Jijé se fait plus fort que jamais, mariant l'élégance à l'énergie. Incontestablement, celui qui sera le maître graphique de Franquin, Morris, Giraud/Moebius, Mézières, Chaland, etc., se trouve à l'apogée de son art.

    Par ailleurs, cet album est introduit par une riche préface signée Jérôme Dupuis, grand journaliste d'investigation pour L'Express et Lire.

empty