Arts et spectacles

  • Un rendez-vous immanquable pour les amoureux de la nature et des animaux !
    Des photos époustoufflantes des fonds marins, des valses de poissons, des chorégraphies de requins.... Dans toutes les mers et océans du globe, c'est avec une sensibilité sans pareille que le photographe naturaliste Laurent Ballesta nous permet de découvrir un spectacle à couper le souffle celui d'une nature à préserver coûte que coûte.

  • Adélie, terre et mer

    Laurent Ballesta

    • Kobalann
    • 10 Novembre 2020

    Vincent Munier a exploré la banquise et les colonies d'oiseaux, tandis que Laurent Ballesta s'est immergé sous la glace ; l'un a observé les manchots empereurs et les pétrels des neiges à l'air libre, tandis que l'autre a plongé avec les phoques de Weddell et découvert l'étonnante et méconnue biodiversité des profondeurs antarctiques...
    Tous deux ont rapporté de ce voyage des images uniques, où la blancheur éclatante de la banquise contraste avec le bleu profond des fonds marins.
    Résultat d'un exploit technique aussi bien qu'artistique, ce livre est également un très bel objet, réunissant deux recueils photographiques de grand format dans un nouvelle édition coffret.

  • La Méditerranée... Parce que les hommes y voyagent depuis des millénaires, on la croit sans secrets. Parce qu'ils l'ont conquise et maltraitée, on la croit dévastée. Mais pourtant, la Méditerranée est toujours une mer vivante qui reste à explorer.
    Dans ces profondeurs se cachent de vastes et riches territoires que l'homme connait très mal : les récifs coralligènes. Ces hotspots de biodiversité aussi beau que les récifs corraliens se trouvent dans la « zone crépusculaire »entre 60 et 120 m de fond où ne parvient que moins de 1 % de lumière.
    Étudier, illustrer, et faire connaitre la partie méconnue des richesses sous-marines de la Méditerranée : c'est le défi que s'est lancé Laurent Ballesta, célèbre photographe, biologiste et chef d'expéditions. Ce projet porte à la fois des enjeux de recherche scientifi que et de performance technique mais, surtout, il est le vecteur d'une promesse d'images fortes et inédites, racontées dans l'ouvrage Planète Méditerranée.

  • Adélie

    ,

    • Paulsen
    • 27 Octobre 2016

    Pour la première fois, Vincent Munier, spécialiste des décors et des animaux sauvages, et Laurent Ballesta, grand photographe sous-marin, sont partis ensemble pour découvrir les trésors de cette immense réserve naturelle qu'est l'Antarctique.
    L'un est resté à la surface, sur la glace, tandis que l'autre s'est immergé dans les eaux glacées et n'a pas résisté à l'appel des profondeurs. L'un a observé les pétrels des neiges, les albatros à sourcils noirs, les phoques léopards et les otaries à fourrure, pendant que l'autre a frayé de près avec les mammifères marins, les baleines franches, les globicéphales noirs, les crabes royaux. Tous deux ont pu suivre le quotidien de colonies entières de manchots empereurs et explorer l'univers de cet animal emblématique du pôle Sud.
    Tous deux ont rapporté de ce voyage des images uniques où l'apparente douceur de la vie sur la banquise s'oppose à la densité des fonds marins sous la banquise. Résultat d'un exploit technique aussi bien qu'artistique, ce livre est également un très bel objet, original : deux blocs, réunis par une reliure suisse, s'opposent et se rassemblent dans un très beau carton.

empty