Philipp Weiss

  • Cinq destins, cinq volumes, un immense roman.

    À travers cinq histoires personnelles, toutes liées les unes aux autres, ce roman exceptionnel raconte l'évolution de l'humanité jusqu'à l'ère de l'anthropocène, où l'homme, non plus soumis à son environnement ni avide de le comprendre, en est le facteur décisif - allant parfois jusqu'à causer sa destruction. Loin de céder au pessimisme, ces cinq récits transmettent une énergie et un appétit de vivre sans égal, dans un enchevêtrement de voix, de tons et de genres bien distincts.

    - l'autobiographie, sous la forme inattendue d'une encyclopédie, d'une femme émancipée qui sera l'une des premières Européennes à entrer au Japon à la fin du XIXe siècle - le récit intimiste d'un jeune homme éperdu d'amour surpris à Tokyo par le tremblement de terre de 2011 - les carnets de notes foisonnants d'une scientifique qui assiste à la remise en question de la théorie de l'évolution - les enregistrements d'un petit garçon japonais, survivant du tsunami de Fukushima, qui s'adresse à son dictaphone pour conjurer la peur - un manga dont l'héroïne résiste à l'abolition de la réalité et de son corps dans un Tokyo virtualisé.

    Un roman magistral à l'humour omniprésent, à la richesse thématique renversante (modernité, apocalypse, écologie, révolte humaine, passion et amour fou), aux voix et aux formes multiples (jeux typographiques, mises en page inventives, illustrations)

  • Derrière ce titre mystérieux issu des quelque mille feuillets d'un poète naïf, Philipp Weiss invite à une plongée inédite dans l'histoire d'un lieu fameux, la maison des Artistes, rattachée à la clinique psychiatrique de Gugging en Autriche. Par cette immersion, il remonte à la source créatrice de deux artistes : un peintre, August Walla, et un poète donc, Ernst Herbeck, qui ont créé des oeuvres aujourd'hui célèbres, trempant leur inspiration dans la schizophrénie et la paranoïa.
    Sans aucun doute, ils ont été des « personnes indemnes de culture artistique » comme le pointait Jean Dubuffet dans sa définition de l'art brut. Par ce théâtre documentaire à la fiction foisonnante, Philipp Weiss propose un matériau riche pour le plateau qui interroge l'histoire de la folie et de l'art au XX e siècle.
    DISTRIBUTION : De un narrateur à une quinzaine de personnages / GENRE : théâtre documentaire

empty