Bernard Gilson

  • C'est dans le coeur de l'Ardenne qu'il faut chercher le regard profond des hommes, celui qui fait vivre au présent, tendu vers l'avenir.
    Alain Bertrand a puisé dans ses racines une forme d'universalité mêlant tendresse et humour qui restituent les habitudes, les manies, les rites de tout un peuple en mouvement. Jean-Pierre Ruelle a posé son objectif sur les paysages, sur les vaches, sur, un visage d'enfant perdu au coeur de la forêt. Ici, pas de clichés mais la vision aiguë de deux artistes qui aiment sentir les choses et qui osent entrevoir tous les aspects de leur Ardenne.
    Ils nous invitent à regarder du coin de l'oeil pour apprécier au plus près ce pays aux cents visages, parfumé à l'odeur de terre, de sapinière, de jambon et de myrtille.

empty