Plume De Carotte

  • Zoé est contrainte de passer les vacances loin de chez elle et de sa meilleure amie Alice. Mais alors qu'elle se retrouve enfermée dans une maison isolée avec sa tante, elle tombe sur un vieux livre dans lequel des recettes à base de plantes ont été conservées. Zoé parviendra-t-elle à découvrir pourquoi sa tante utilise toujours ces recettes de sorcière ? Et comment Alice et son petit frère Clarence vont-t-ils pouvoir l'aider ?

  • Alors qu'elle pense jouer un sacré tour au petit frère de sa meilleure amie, Zoé se retrouve confrontée à un visage moulé en cire qui lui semble étrangement familier. Elle décide alors d'enquêter sur la provenance de ces modèles humains, tous différents, accompagnée de son amie Alice et de Clarence, espérant en apprendre un peu plus sur ses propres origines.

  • Serait-ce une météorite qui vient de tomber en plein coeur de la ville ? Zoé et Alice partent vérifier sans plus tarder, tandis que Clarence mène l'enquête de son côté, prêt à affronter les extra-terrestres qui viennent de débarquer à quelques rues à peine de chez lui. Qui parviendra à démêler le mystère de ces étranges faisceaux lumineux en premier ?

  • Zoé, Alice et Clarence viennent de décrypter un étrange message reçu il y a plusieurs jours : « les animaux du roi cachent souvent la vérité ». Alors que Clarence enfile sa tenue de détective, les trois aventuriers partent explorer le muséum pour essayer de trouver quels animaux auraient pu appartenir à un roi. Mais les très vieux spécimens qu'ils vont découvrir accepteront-ils de révéler leurs secrets ?

    Sur commande
  • Alors que Zoé, Alice et Clarence se trouvent à bord de La Naïade, ils découvrent le journal de bord d'un médecin militaire qui a passé sa vie à poursuivre un mystérieux monstre marin. Est-ce là une espèce protégée qui expliquerait la présence à bord de douaniers ? Pour en avoir le coeur net, Zoé, Alice et Clarence les suivent discrètement jusqu'à une étrange maison. Les trois aventuriers sauront-ils percer le mystère du monstre marin avant le lever du jour ?

    Sur commande
  • Zoé, Alice et Clarence décident de suivre un mystérieux inconnu qui passe ses nuits au muséum d'histoire naturelle. Mais le bâtiment leur réserve plus d'une surprise. Plusieurs chats semblent s'être immiscés un peu partout, laissant d'étrange traces de pattes ici-et-là. Les chats du muséum sont-ils responsables de la disparition de nombreux oiseaux qui semblent avoir disparu des collections ? Les trois aventuriers comprendront bientôt ce qui est arrivé à certains spécimens du muséum et apprendront comment préserver ceux qui restent encore dans les collections.

    Sur commande
  • Zoé se porte volontaire pour aider à remettre en état l'ancien jardin zoologique avant l'arrivée de ses nouveaux occupants. En discutant avec les employés du zoo, elle découvre qu'une malédiction frappe tous les animaux depuis l'arrivée d'un étrange gecko géant. Avec l'aide de sa meilleure amie Alice et de son petit frère Clarence, Zoé part mener l'enquête dans les réserves du muséum d'histoire naturelle pour comprendre ce qui se cache derrière l'histoire du gecko maudit.

    Sur commande
  • Dans plusieurs livres ayant appartenu à ses parents, Zoé découvre d'étranges représentations de dinosaures. Intriguée, elle décide alors d'entraîner ses amis Alice et Clarence sur l'île aux monstres, afin de lever le voile sur le mystère des iguanodons.

    Sur commande
  • Au pays des oiseaux qui ne volent pas s'intéresse aux oiseaux de Nouvelle-Zélande et des îles du Pacifique, notamment les espèces éteintes ou menacées d'extinction. Le récit fait référence à des questions de biodiversité particulières aux milieux insulaires (des îles) et évoque l'évolution de certaines espèces endémiques (ne vivant qu'à ces endroits) à travers le cas des oiseaux non volants, parmi lesquels les moas désormais éteints, mais également les kiwis et les kakapos, en voie d'extinction.

    Comme beaucoup d'îles du Pacifique, la Nouvelle-Zélande compte un très grand nombre d'oiseaux, parmi lesquels beaucoup sont endémiques. Pendant très longtemps, il n'y avait eu aucun mammifère terrestre en Nouvelle-Zélande, ce qui explique la forte proportion d'oiseaux non volants, peu menacés par les prédateurs avant l'arrivée de l'homme.

    C'est l'arrivée des hommes provenant des îles Pacifiques environnantes, notamment aux alentours du XIVe siècle, qui a provoqué l'extinction de certaines espèces d'oiseaux, soit parce que ces dernières ont été chassées, soit parce que les Européens ont introduit sur le territoire quelques siècles plus tard des prédateurs (chiens, chats, cochons, rats, furets, etc.). Les espèces non volantes ont été les premières victimes de ces prédateurs, qui mangeaient notamment leurs oeufs, et le restent encore aujourd'hui. La création récente de réserves ou d'îlots, telle l'île de Kapiti, sans aucun mammifère, permet de nos jours la sauvegarde de certaines espèces.

    Sur commande
  • Clarence s'est mis en tête de couper les pattes aux oiseaux, persuadé que cela les gêne pour voler. Zoé et Alice l'emmènent alors faire un tour au muséum d'histoire naturelle pour lui démontrer que les oiseaux sans pattes ne sont qu'une légende...

    Sur commande
  • En mission dans une cave, Zoé, Alice et Clarence sont frôlés par un « spectre ». Mais les fantômes, ça n'existe pas ! Direction les réserves du Muséum pour comprendre de quoi il peut bien s'agir. L'occasion de trouver de nouveaux indices sur la disparition des parents de Zoé et de découvrir d'étranges mammifères.

    Sur commande
  • Un mystérieux cirque s'installe en ville en pleine nuit. Zoé, Alice et Clarence profitent de l'absence du gardien pour assister au spectacle. Mais les animaux qu'ils vont découvrir sur la piste ont tous un étrange point commun : ils n'existent plus aujourd'hui. Sauront-ils percer le mystère de la présence de ces espèces disparues dans leur ville ?

  • C'est aujourd'hui au tour d'Alice de raconter une histoire vraie à sa meilleure amie Zoé et à son petit frère Clarence. L'histoire de Mélusine, mystérieusement disparue au fond d'une rivière, va permettre aux trois aventuriers de partir en quête d'une autre Mélusine, exposée dans l'une des salles du muséum. Zoé, Alice et Clarence parviendront-ils à comprendre pourquoi ces deux créatures si différentes portent le même nom ?

  • Un étrange objet en provenance des ïles Salomon, dans le Paicifique, vient d'êtr elivré au Muséum. Serait-ce une tête coupée transportée dans un sac en plastique ?
    Zoé, Alice et Clarence partent enquêter, combattant méduses, gorgones et autres espèces marines aux noms incroyables.

    Sur commande
  • Zoé est très malade. À la suite d'une étrange visite chez son médecin, elle se retrouve au muséum, à la recherche d'une mystérieuse statuette à deux têtes. Mais qu'a donc de particulier cette statuette et que représente-t-elle vraiment ? Pour le savoir, Zoé, Alice et Clarence vont devoir décrypter les messages que leur soufflent les ancêtres exposés dans la galerie, sans frémir ni même pâlir.

  • Dans l'oeil du cyclope trouve son inspiration dans le célèbre mythe grec des cyclopes. L'aventure de nos trois explorateurs en herbe explore les liens entre l'origine de certaines légendes et les interprétations erronées de certains fossiles, tels ceux des éléphants nains, mammifères aujourd'hui éteints mais qui vivaient au Pléistocène, et dont la cavité nasale a pu laisser imaginer qu'il s'agissait de l'emplacement d'un oeil unique...

    La recherche des cyclopes permet aux enfants de traverser une galerie d'anatomie comparée et de paléontologie, ainsi que de visiter une galerie de tératologie où sont conservés les « monstres », c'est-à-dire les spécimens présentant des malformations de naissance (qu'on appelle « congénitales »). Certains d'entre eux sont également nommés « cyclopes » lorsqu'ils sont atteints de malformations du cerveau et de la face.

    L'histoire se déroule dans une université. Comme les musées, les universités abritent également souvent des collections dans leurs murs. Celles-ci servent à la formation des étudiants ; elles sont aussi parfois le résultat du travail des enseignants et des chercheurs de l'université. La plupart du temps, ces collections ne sont pas ouvertes au public.

    Sur commande
  • Dès la fin du XVIe siècle, mais surtout aux XVIIIe et XIXe siècles, pendant les grandes périodes des voyages naturalistes, les botanistes parcoururent le monde à la recherche de toutes les espèces végétales afin de les répertorier et de leur donner un nom. Pour les conserver, les plantes étaient séchées, étalées à plat et mises en herbier. Des graines, aisées à transporter, étaient cultivées. Il en était de même pour les plantes herbacées qui avaient survécu aux longs voyages. Ce sont les études de tous ces échantillons qui ont participé à la compréhension de l'évolution des espèces végétales.

    À la recherche du nénuphar géant porte sur la recherche botanique, le classement et la conservation des plantes ainsi que sur leur circulation d'un pays ou d'un continent à un autre. L'aventure se déroule dans un jardin botanique où se trouvent plusieurs serres. Elle propose un parcours qui montre aux trois enfants comment les naturalistes sont parvenus à collectionner d'une part, et faire pousser, d'autre part, des espèces végétales hors de leur milieu naturel en recréant artificiellement sous serre les conditions propres à leur croissance et à leur reproduction.

    L'histoire touche également aux liens entre le végétal et l'architecture. Il n'est pas exceptionnel, en effet, de trouver dans certaines architectures des motifs végétaux : feuilles, plantes, lianes, etc. se retrouvent fréquemment sur les façades tandis que certains piliers, notamment dans les églises gothiques, font penser à des palmiers. Certaines expressions, comme les « nervures » d'une voûte ou les « branches » d'ogives, croisent le végétal et l'architectural. Mais il existe aussi des plantes qui ont fortement influencé les architectes, comme Joseph Paxton, en Angleterre, qui conçut des serres de plus en plus grandes, à partir d'une architecture de fer et de verre, en s'inspirant des nervures des nénuphars géants qu'il essayait alors de faire pousser sous serre.

    Sur commande
  • Le Collectionneur de sirènes s'appuie sur certaines légendes fortement liées aux récits des navigateurs, tel le mythe des géants de Patagonie ou celui des sirènes.

    De nombreux récits de sirènes ont en effet été diffusés par des navigateurs, parmi lesquels Christophe Colomb, qui en aurait aperçu trois près des côtés de Saint-Domingue en 1493. On pense aujourd'hui qu'il s'agissait probablement de mammifères marins alors inconnus, tels les lamantins et les dugongs, de gros mammifères marins souvent surnommés les « vaches marines » que l'on trouve dans des eaux peu profondes. Les deux espèces appartiennent à l'ordre des siréniens. La légende des sirènes a également été nourrie par les nombreuses chimères que des marins, tels ceux du port d'Anvers, ont fabriquées, appelées Jenny Haniver, ou d'autres pastiches de sirènes, exposés dans les foires et les musées au cours des siècles, en Europe comme en Asie ou en Amérique. Les montages, très populaires au XIXe siècle, étaient généralement faits à partir de bustes d'orang-outan ou de guenon auxquels étaient associées des queues de gros poissons.

    L'histoire retrace également certains voyages naturalistes, tel celui du Capitaine Cook et de Jules Dumont d'Urville. C'est lors de la deuxième expédition de Jules Dumont d'Urville que Gaston de Roquemaurel embarque à bord de l'Astrolabe comme second, chargé de rédiger le journal de bord. Parmi les îles du Pacifique où l'expédition de Dumont d'Urville fera étape, l'on compte les Îles Marquises, Tahiti, les Îles Samoa et Fidji, Vanikoro, ainsi que les Îles Salomon et Carolines.

    Sur commande
  • En Piste, Punch ! s'intéresse à la provenance des animaux naturalisés exposés dans les muséums d'histoire naturelle. Si certains sont aujourd'hui donnés par les zoos et les cirques lorsque les animaux meurent, de nombreux appartenaient aux ménageries qui présentaient animaux sauvages et exotiques au public au cours des siècles précédents. Parmi les animaux exotiques un temps exposés au public mentionnés figurent l'éléphant Chunee, l'éléphant Punch, du cirque Pinder et une girafe d'Abyssinie qui appartenait à la ménagerie de M. de Linages au XIXe siècle. L'enquête se réfère également à la ménagerie Pianet dont de très nombreux animaux ont été naturalisés et sont désormais exposés dans les muséums français.

    Les ménageries étaient les ancêtres des jardins zoologiques. Les premières ménageries étaient souvent des ménageries royales, comme celle de la Tour de Londres, ou plus tard celle de Versailles : dès le Moyen-Age, les rois y plaçaient tous les animaux sauvages qu'ils recevaient en cadeau et les animaux en captivité servaient fréquemment à refléter le pouvoir du souverain. Certaines d'entre elles furent ouvertes au public, moyennant un droit d'entrée. D'autres ménageries appartenaient à de riches aristocrates qui collectionnaient les animaux en signe de leur statut social (les bêtes sauvages coûtaient cher et leur entretien était tout aussi onéreux) ou parfois également pour parfaire leurs connaissances scientifiques. D'autres ménageries, enfin, souvent ambulantes , étaient à but commercial ; dès le XVIIIe siècle, leurs propriétaires, parmi lesquels étaient de nombreux forains, faisaient souvent parcourir de grandes distances aux animaux pour les montrer à un public qui ne pouvaient voir de telles créatures exotiques ou sauvages ailleurs. Les ménageries furent peu à peu remplacées par les jardins zoologiques, ou zoos, davantage tournés vers l'étude scientifique des animaux. Les cirques, quant à eux, proposèrent dès la fin du XIXe siècle de plus en plus de spectacles impliquant des animaux dressés, développant ainsi leurs propres ménageries.

    Sur commande
  • Le papillon du bout du monde porte sur les questions d'évolution et de distribution géographique des espèces. L'histoire utilise pour cela l'exemple de la phalène du bouleau, un papillon de nuit qui, au XIXe siècle, réagit à la pollution atmosphérique générée par l'industrialisation intensive : les poussières de charbon rendaient alors les murs et les troncs d'arbre des grandes villes plus sombres. Une variété aux ailes blanches tachetées de noir, très facilement repérable par les prédateurs, sembla alors disparaître, tandis que la variété noire, mal visible sur les surfaces salies, devint abondante.

    D'autres papillons qui ont servi à un naturaliste britannique du XIXe siècle à élaborer les principes de l'évolution par sélection naturelle sont évoqués : les Troides croesus, rendus célèbres par les recherches d'Alfred Russel Wallace sur la faune et la flore de l'archipel malais. Le naturaliste britannique est surtout connu aujourd'hui comme étant le co-découvreur de la théorie de l'évolution des espèces par la sélection naturelle avec Charles Darwin.

    Sur commande
  • Les bandelettes de la momie Nouv.

    La nuit tombe ? Alors partez sur les traces de Zoé, Alice et Clarence pour visiter clandestinement les musées de sciences... Non seulement vous allez découvrir les trésors et les secrets de ces lieux magiques, mais vous allez aussi vous plonger dans la compréhension du monde du vivant et croiser les hommes qui veillent sur ces richesses.

    Cette collection de petits romans illustrés portant sur les musées de sciences et les lieux de savoirs naturalistes est destinée à de jeunes lecteurs (8/11 ans). Elle vise à leur donner le goût de la lecture à partir d'aventures qui leur présentent le monde des musées vu par les coulisses.

    Les bandelettes de la momie Zoé, Alice et Clarence ont obtenu un billet d'entrée pour tester la toute dernière animation du muséum : une visite virtuelle de la pyramide de Khéops. Mais alors qu'ils découvrent la chambre du roi, le sarcophage du pharaon et un lot de jarres dans lesquelles une faune momifiée a été conservée, leurs déambulations vont les mener dans une galerie souterraine inconnue. Les trois aventuriers, perdus dans les dédales de la pyramide, seront-ils aussi courageux que les exploratrices qui les ont précédés ?

    Thématique : Égypte ancienne, momies, culte des animaux, exploratrices

  • Alerte en pleine forêt ! Nouv.

    La nuit tombe ? Alors partez sur les traces de Zoé, Alice et Clarence pour visiter clandestinement les musées de sciences... Non seulement vous allez découvrir les trésors et les secrets de ces lieux magiques, mais vous allez aussi vous plonger dans la compréhension du monde du vivant et croiser les hommes qui veillent sur ces richesses !

    Cette collection de petits romans illustrés portant sur les musées de sciences et les lieux de savoirs naturalistes est destinée à de jeunes lecteurs (8/11 ans). Elle vise à leur donner le goût de la lecture à partir d'aventures qui leur présentent le monde des musées vu par les coulisses.

    Alerte en pleine forêt !
    Depuis plusieurs semaines, Zoé et son amie Alice participent à un atelier de découverte de la biodiversité organisé en pleine forêt. Les deux filles ont pour mission de suivre trois espèces bien particulières. Tandis qu'elles procèdent à leurs repérages et comptages habituels, Clarence, le petit frère d'Alice, fait une drôle de découverte qui mènera les trois enfants au musée pour en savoir un peu plus...

    Thématique : biodiversité, 6e extinction, sciences participatives

empty