Langue française

  • Janvier et notre émerveillement devant ce qui advient, février et ses carnavals grimaçants, mars et le combat pour sauver le monde, avril-mai lorsque les corps et la nature exultent... En 2019, c'est sous la forme d'un éphéméride que se décline l'anthologie du 21° Printemps des poètes consacré au thème de la beauté.
    Beauté du geste, beauté du diable, beauté dans l'art, chant de celui qui va mourir à l'aube, tyrannie du beau :
    à la diversité des thèmes abordés répondent la diversité des voix et l'éclectisme d'un livre conçu avec l'envie de faire entendre les riches heures de la poésie contemporaine. Et l'on pourrait dire, paraphrasant René Char au seuil d'un ouvrage qui compte quelque 80 poètes : Dans nos ténèbres, il n'y a pas une place pour la Beauté. Toute la place est pour la Beauté.

  • Le courage... Les Éditions Bruno Doucey ne pouvaient rêver d'une thématique plus appropriée pour leur dixième anniversaire ! Non qu'il y ait une forme de bravoure à éditer des poètes, mais parce que toutes les valeurs portées par la maison depuis une décennie se trouve condensées en un seul terme drapé de lumière et de nuit : mettre du coeur à vivre et à chanter la vie, trouver la force de dire non, vivre en insoumis, se battre contre la maladie, surmonter le deuil, apprendre à fuir quand il le faut, oser être soi, se risquer vers l'autre, admettre sa fragilité, dépasser ses peurs, danser au bord du vide les bras tendus vers étoiles, et puis aimer encore, aimer à perdre la raison. En « dix variations sur le courage et un chant de résistance », cette anthologie scelle un pacte avec la vie.

  • A comme Allumettes, B comme Brûlure, F comme Fougue, S comme Soleil, W comme Watt... En 2018, c'est sous la forme d'un abécédaire que se décline l'anthologie du 20e Printemps des poètes consacrée au thème de l'ardeur. D'où viennent-ils les 80 poètes que convoquent Thierry Renard et Bruno Doucey pour une fête de la vitalité créatrice ? De tous les territoires où la vie fait entendre son chant avec entrain, avec fougue, élan, désir, résistance. De ces lieux où la passion se fait brûlure. Où l'on aime à en perdre la raison. Où l'on parcourt le monde avec une vigueur contagieuse. Qu'on ne s'étonne pas de voir la majeure partie de ces poètes appartenir au domaine contemporain : c'est d'une énergie bien réelle dont notre monde a aujourd'hui besoin. Ce coeur qui bat au coeur du monde, c'est le nôtre.

    Sur commande
empty