La mer salée

  • L'andréide

    Alexis Fichet

    Les transhumanistes rêvent d'éternité: Mathias Columbus était leur messie. Il déclarait régulièrement, et sans trembler: je ne mourrai pas. Âgé de 77 ans, il absorbait chaque jour une centaine de pilules diverses, antioxydantes, anti-âge, anti-mort. Un soir, Roman Tesla, l'un des entrepreneurs les plus brillants de sa génération, sonne à la porte de l'ex-directeur de la recherche en intelligence artificielle de Google. Le pape du transhumanisme l'invite à passer la nuit chez lui. Au fil des heures, un huis clos intimiste et haletant s'installe entre les deux hommes et un troisième protagoniste, Sowana. Qui se cache derrière cette voix sortie d'enceintes murales ? Une femme, une intelligence artificielle ? Peut-on réellement augmenter les capacités humaines et se dupliquer ? Au fil de la nuit, Mathias Columbus initie son jeune invité, Roman Tesla, a ses dernières découvertes et expériences numériques. Aurait-il enfin réussi l'impossible ? Aurait-il vaincu la mort en créant Sowana ?
    Alexis Fichet nous entraîne dans le monde secret de la technologie numérique californienne. À l'instar d'Auguste de Villiers de L'Isle-Adam (1838-1889), qui imagina un roman dans lequel Edison crée pour un ami malheureux la première Andréïde de la littérature, les deux hommes nous emmènent dans les méandres des esprits les plus brillants et fous de la Silicon Valley, le temps d'une nuit.
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Auteur, acteur et metteur en scène de théâtre, Alexis Fichet est membre du collectif rennais Lumière d'août. Au travers de pièces ou de récits, lors de performances ou d'ateliers, il explore notre époque contemporaine en s'intéressant particulièrement à la science, à la nature humanisée, et à l'humain en transformation. Passionné par l'oeuvre de Villiers de L'Isle-Adam, Alexis Fichet a décidé de revisiter ce premier livre de science-fiction à l'aune des dernières avancées transhumanistes.

  • Les déliés

    Sandrine Roudaut

    C'est l'histoire d'un monde qui bascule. Cinq femmes convergent un midi Place de la République à Paris. De cette rencontre naît une utopie. Elles décident de s'affranchir des pires pronostics et de perturber le récit ambiant, en élaborant un plan de résistance citoyenne pour changer le futur. Des routes marocaines à Saint-Malo, en passant par la Mongolie, Les Déliés nous fait voyager dans un futur proche avec grâce et intensité, un monde lumineux où certes rien n'est gagné, mais où tout est encore possible. En protégeant les mots, en imaginant l'inimaginable, des citoyens s'affranchissent doucement de leurs chaînes modernes pour tenter de renverser point par point l'immuable, un système mortifère. Au gré des évènements, des doutes et des stratégies, le lecteur est embarqué dans une aventure foisonnante où se croisent cyniques, conciliants, radicaux, lobbys et une troublante Intelligence Artificielle dénommée ZIA.
    À PROPOS DE L'AUTEURE
    Sandrine Roudaut est conférencière et prospectiviste. Auteure de deux essais : L'utopie mode d'emploi et Les Suspendu(e)s. Lauréate du prix Femme en Vue, pour être experte auprès des media (sur l'utopie, l'écologie, la désobéissance). Régulièrement en intervention media : Podcasts, articles de presse, vidéos. (Présages, Le Monde, La Tribune, Mr Mondialisation, France Inter, Fémininbio, France Info TV, Elle...)

  • La covid-19 a initié un nouveau monde, a ouvert des voies qui nous semblaient improbables... Mais que nous devons accueillir !
    Au printemps 2020, l'improbable a surgi. L'impensable aussi: l'économie mondiale que rien ne semblait pouvoir arrêter a été stoppée. Qui aurait imaginé ce jeûne économique ? Des avions cloués au sol, des matchs sans public, des industries polluantes à l'arrêt... Nous savons désormais que la trajectoire peut être infléchie; l'interrupteur existe. L'effondrement annoncé n'est pas une fatalité, c'est un choix.
    Ce choc inattendu nous rappelle que les prévisions sont régulièrement démenties. L'Histoire est une succession d'évènements improbables qui s'enchaînent, s'affrontent et s'entremêlent pour donner naissance à un futur inimaginable quelques mois auparavant.
    Depuis la pandémie des évènements nouveaux, des décisions inespérées, surgissent dans le monde. Un autre futur tente de s'imposer. Cet ouvrage imagine les évènements improbables qui peuvent faire advenir ce scenario concurrent. Il explore aussi les récentes découvertes scientifiques sur nos capacités à influer sur l'avenir via nos intentions. Tout peut arriver au cours de la décennie 2020-2030. Tout doit arriver. Elle est celle de tous les dangers et de tous les espoirs, celle de la bifurcation.
    Cet ouvrage explore les futurs autres que la pandémie va engendrer !
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Après avoir côtoyé le monde de la Bourse durant plus de 15 ans en tant que journaliste économique et financier, Yannick Roudaut a changé de vie dans le courant des années 2000 pour s'intéresser aux limites de la vision néolibérale. Il s'est alors tourné vers l'écologie pour explorer les scenarios d'un monde vivable en 2050. Père de deux filles, Yannick est très engagé auprès des jeunes via des interventions comme vacataires dans des écoles et universités. Il intervient aussi auprès des jeunes en difficulté dans les quartiers.
    Il a publié trois autres essais : L'Alter Entreprise (Dunod 2008), La Nouvelle Contro-verse (La Mer Salée 2013), Zéro Pollution (La Mer Salée 2016).

  • Dans cette nouvelle édition, découvrez une redéfinition innovante du marketing !
    Le marketing, la communication sont aujourd'hui accusés de complicité dans la dégradation de la planète et d'autres maux de société. Pourtant ces métiers peuvent être clés dans la promotion d'un autre monde. Mais il ne suffira pas d'un petit coup de peinture verte, une réforme radicale s'impose, sans naïveté ni manipulation, sans complaisance ni faux semblant.
    Florence Touzé a été l'une des premières à remettre en cause sa discipline pour la faire évoluer. Elle propose de passer d'un métier sous le feu des critiques à une discipline utile et constructive, d'oublier le marketing commercial de bout de chaîne, pour en faire une pierre angulaire d'implication, un marketing de fondation.
    /> Le marketing implicatif c'est une remise en cause du marketing, de son rôle au sein de l'entreprise. Il bouleverse la pyramide de Maslow, accompagne un consommateur impliqué, construit des contrats de marque exigeants. Il pose les bases de nouveaux liens entre l'entreprise et ses publics.
    Quand le marketing obsolète nous précipite dans le consumérisme destructeur, le marketing implicatif propose un cercle vertueux respectable, un métier dont on pourra être fiers.
    Dans une impasse éthique et économique, le marketing doit muter pour retrouver un sens et un rôle.
    À PROPOS DE L'AUTEURE
    Florence Touzé - Après un parcours en agence, Florence Touzé a choisi la transmission et l'enseignement supérieur. Elle est professeure de la Faculté Audencia, titulaire de la chaire Impact positif et responsable de programmes. Elle est jury et intervenante reconnue dans l'écosystème communication et marketing responsable. Paru il y a cinq ans ce livre a été revu et enrichi pour sa réédition
    À PROPOS DE L'EDITEUR
    La Mer Salée est une invitation à explorer un monde nouveau. Cette maison d'édition est née de notre envie de partager nos réflexions, nos expériences, nos idées, nos utopies. Nos livres s'adressent aux citoyens et aux organisations (entreprises, collectivités, associations) tentés d'expérimenter de nouvelles voies soutenables, désirables et réalisables. Ils s'adressent à ceux qui ont décidé de ne pas se laisser porter par les vents dominants ; à ceux qui sont prêts à opter pour une route certes moins balisée, mais tellement plus enthousiasmante. Pour penser et agir autrement.
    Sandrine et Yannick Roudaut - Alternité

  • Abel, recherché par la police et les dirigeants américains, est contraint de se battre pour survivre.
    Traqué au coeur du pays navajo, Abel Valdès Villazón, le leader du groupe écologiste Gaïa, révèle un scandale d'Etat espèrant ainsi provoquer la chute du gouvernement américain. Mais cette affaire dissimule un complot bien plus vaste qui implique Pékin et le milliardaire Cornélius Fox. La Maison Blanche lance toutes les forces du pays aux trousses de Gaïa, tandis qu'une bombe atomique explose dans le désert du Nouveau Mexique.
    Aidés par un mystérieux hacker et bénéficiant peu à peu du soutien de la population, Abel et sa femme Lucy se battent pour survivre. Leur combat devient le symbole de l'opposition entre deux visions de l'Homme. La Révolution Bleue se met en marche. Les rêves d'une poignée d'individus suffiront-ils à infléchir la marche d'un monde au bord de l'effondrement ?
    Mafias, raréfaction des ressources naturelles, paradis bancaires, hacking, machinations d'Etats, menace nucléaire, Ombres et lumières nous plonge dans les arcanes les plus secrètes de notre société.
    Un thriller écologique et manifeste révolutionnaire, le deuxième volet de la saga Siècle Bleu, questionne notre avenir et donne une formidable bouffée d'espoir.
    EXTRAIT
    Lucy et Abel regardèrent l'écran. Ils ne tarderaient pas à savoir ce qui s'était réellement passé. À Washington, il était plus de huit heures. Dans la traditionnelle salle de conférences de la Maison Blanche, le pupitre présidentiel, vide, faisait face à un parterre de journalistes épuisés. Ils avaient attendu toute la nuit que le gouvernement s'exprime sur ses mensonges, alors qu'à l'extérieur, les émeutes faisaient toujours rage. La plupart d'entre eux pariaient sur la démission du président Carlson, même si celle-ci devait fragiliser la gestion de la crise avec Pékin. Personne ne savait pour l'instant qu'il était dans le coma. Les commentateurs les plus imaginatifs tablaient sur une guerre civile menée par Gaïa, l'organisation éco-activiste d'Abel, dont la popularité avait grimpé en flèche après les révélations de la veille.
    CE QU'EN PENSE LA CRITIQUE
    J'ai rarement lu de romans aussi engagés qui permettent de créer un sentiment de responsabilité tout en rendant bien du même coup le côté romancé de l'histoire. Définitivement une saga à découvrir sans réserve! - Salsera15, Babelio
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Passionné d'astronomie, de mathématique et d'écologie, Jean-Pierre Goux est né en 1973 à Nice. Il participe à de nombreuses conférences, colloques ,émissions pour sensibiliser les citoyens à la beauté de la planète et à la nécessaire Révolution Bleue.

  • Abel se doit de faire éclater la vérité sur l'avenir de la Terre.
    Devenu l'ennemi public n°1, condamné comme éco-terroriste, Abel n'a pas d'autres choix que de découvrir la vérité. Vérité qui pourrait faire basculer le monde dans la sidération, l'apocalypse... Ou au contraire l'entrainer vers un tout autre futur, vers le Siècle Bleu. Complots, services secrets, mensonge d'état, chamanisme, conquête de l'espace, décryptage de codes, ... mais aussi espoir, utopie. Du désert de l'Arizona au Mont Fuji au Japon, d'un astronaute qui blogue depuis l'espace jusqu'à un dauphin dressé pour poser des bombes, Siècle bleu est un roman d'aventures, un thriller écologique visionnaire, l'épopée de héros et d'anti-héros qui nous tiennent en haleine du début à la fin. Une saga qui interroge notre époque et nos intentions pour le monde.
    Découvrez au plus vite le premier tome de cette saga, thriller écologique, où se mêlent activistes, astronautes, complots et sauvegarde de la planète !
    EXTRAIT
    Assourdi par un tumulte de musique électronique, Abel explorait en vain les différents sites d'informations nippons.
    - Mais qu'est-ce qu'ils foutent, bordel ? pesta-t-il en regardant sa montre.
    Si João se faisait prendre, le grand plan de Gaïa ne s'arrêterait pas pour autant. Tant que Gaïa n'avait pas revendiqué l'action, il pourrait prétexter une initiative personnelle.
    Au pire, il risquerait quelques mois de prison, improbables car un tel procès serait médiatiquement défavorable au Japon. Même s'il avait envisagé toutes les éventualités, Abel préférait évidemment que tout se déroule bien : João était depuis peu le père d'un petit Sergio qui avait besoin de lui bien plus qu'Abel et Gaïa.
    De l'autre côté de la planète, dans un cybercafé de Yokohama, un des plongeurs japonais suivait méticuleusement une liste d'instructions. Quand il eut terminé, une armée de programmes « zombies », installés à l'insu de leurs propriétaires sur des milliers d'ordinateurs, bombarda les agences de presse de la vidéo prise à Taiji et du communiqué reçu de son mystérieux contact.
    CE QU'EN PENSE LA CRITIQUE
    J'ai rarement lu de romans aussi engagés qui permettent de créer un sentiment de responsabilité tout en rendant bien du même coup le côté romancé de l'histoire. Définitivement une saga à découvrir sans réserve! - Salsera15, Babelio
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Passionné d'astronomie, de mathématique et d'écologie, Jean-Pierre Goux est né en 1973 à Nice. Il participe à de nombreuses conférences, colloques ,émissions pour sensibiliser les citoyens à la beauté de la planète et à la nécessaire Révolution Bleue.

  • Un féminisme réconciliateur et une écologie plus vivante De la grande déesse aux justicières de la Terre, de Hildegarde de Bingen, Rosa Luxembourg à Vandana Shiva et Rachel Carson, les femmes ont un lien particulier à la nature. Sorcières, scientifiques, économistes, juristes, pionnières de l'écologie... elles sont à l'origine d'avancées fondamentales. L'Histoire les a pourtant passées sous silence. Longtemps ignoré des batailles féministes, ce lien à la nature est aujourd'hui émancipateur. Tel un voyage initiatique, Pascale d'Erm nous fait redécouvrir ces femmes engagées et inspirées. Au fil de ses rencontres avec nos soeurs en écologie, elle fait ici le récit d'une nouvelle façon d'habiter le monde. Ce portrait de famille interroge nos relations à la nature, au pouvoir, aux sphères politiques. Il permet de se replonger dans les sources du féminisme et d'aller au-delà. Un récit qui ne naît pas de la nature des femmes mais de leurs expériences, au plus près, les mains dans la terre et l'âme tendue par-delà les générations. Soeurs en écologie tisse l'histoire des liens entre les femmes et la nature : d'une dévalorisation conjointe jusqu'à une réconciliation puissante. Et si le monde se régénérait aussi par la sororité et la redécouverte de la nature âme soeur ? Soeurs en écologie inscrit les nouvelles justicières de la terre dans une lignée de femmes essentielles à la pensée écologique ! EXTRAIT Quand les femmes engagées en faveur du vivant s'investissent, chacune dans leur contexte historique et socio-économique, elles représentent des forces d'espoir non seulement pour ce qu'elles font, mais pour ce qu'elles sont : des résistantes, des contestataires, des porteuses d'alternative au système dominant. De cette mise en mouvement émane un puissant sentiment que je nomme « sororité écologique », un appel ressenti entre soeurs de coeur, désireuses de préserver la terre maison et la vie. Une solidarité active, par-delà nature et culture. Quelle est la portée de cette sororité des femmes en écologie ? Quelles solidarités particulières appelle-t-elle ? Tel fut le point de départ de cette enquête, qui se transforma au fil des ans en un chemin personnel d'une grande richesse. À PROPOS DE L'AUTEUR Journaliste et auteure spécialisée dans les questions de nature et d'environnement depuis une vingtaine d'années, Pascale d'Erm a collaboré avec de nombreux médias (Psychologies Magazine, Santé Magazine, Ushuaïa TV, France 3 Ouest...), avec la Fondation Nicolas Hulot. Elle a rédigé des ouvrages sur le temps, le vivre ensemble et la nature.

  • Notre modèle de société est destructeur ; nous le savons, pourtant nous ne changeons pas. La RSE, le Développement Durable, les normes, les écolabels, la consommation responsable ou la croissance verte sont insuffisants voire contre-productifs.
    Que faire ? Ce livre n´est pas un pamphlet de plus ; il apporte de vraies solutions concrètes et simples. Pour s´affranchir et réaliser l´utopie, l´auteure propose l´expérimentation radicale : neuf impulsions qui cultivent une attitude de « hacker », une vision déterminée et un mode d´action pragmatique. À la croisée de la sociologie, de l´économie, de la communication, de la philosophie, ce livre explore nos freins psychologiques et culturels pour mieux définir leurs antidotes. L´auteure identifie tous les leviers d´action, de l´esprit collaboratif aux mots justes en passant par la révolution numérique, le design empathique, les inspirations radicales et l´individu complexe. Si on le décide, l´utopie est réalisable.
    A propos de l´auteur Après dix ans de conseil en agences de publicité auprès de grandes marques, Sandrine Roudaut décide en 2001 de se consacrer à la conjugaison du soutenable et du désirable. Conférencière, co-fondatrice du cabinet Alternité, elle initie des stratégies d´entreprise, accompagne les dirigeants et mobilise les équipes via une approche décloisonnée de la prospective, de la communication et de l´innovation.
    A propos des Editions La Mer Salée (société Alternité) La Mer Salée est une invitation à explorer un monde nouveau. Cette maison d´édition est née de notre envie de partager nos réflexions, nos expériences, nos idées, nos utopies.
    Nos livres s´adressent aux citoyens et aux organisations (entreprises, collectivités, associations) tentés d´expérimenter de nouvelles voies soutenables, désirables et réalisables. Ils s´adressent à ceux qui ont décidé de ne pas se laisser porter par les vents dominants ; à ceux qui sont prêts à opter pour une route certes moins balisée, mais tellement plus enthousiasmante. Pour penser et agir autrement.
    Sandrine et Yannick Roudaut - Alternité

  • Nous nourrir tous demain...et si seule la Bio pouvait y parvenir ?
    « La Bio est un véritable projet politique pour une civilisation moderne. La souveraineté alimentaire est la fondation indispensable à notre liberté, notre santé, et notre sécurité. » - Claude Gruffat
    Claude Gruffat est président de Biocoop depuis 2004.
    Avec Les Dessous de l'Alimentation Bio, Claude Gruffat explique très précisément, chiffres à l'appui, pourquoi la toxique agriculture conventionnelle, dépendante de subventions, ne pourra jamais nourrir le monde, et comment LA Bio est l'une des rares réponses pour sortir de l'impasse actuelle. La seule capable de faire face aux prochaines crises alimentaires en Europe.
    Ce pionnier rappelle que La Bio est un projet sociétal cohérent aux atouts environnementaux, économiques et sociaux aujourd'hui largement démontrés. Il distingue ainsi avec précision LA Bio et LE bio issu d'une production de masse pour une distribution de masse, à l'identique de la logique conventionnelle.
    Ce positionnement très clair de Claude Gruffat est à lire alors que la discussion politique se ré-ouvre avec les États Généraux de l'Alimentation et que la révision du règlement européen bio pourrait encore tirer le label vers le bas (niveau de tolérance des résidus de pesticides...).
    Un ouvrage qui montre la voie pour faire de l'alimentation biologique un véritable projet de société.
    EXTRAIT
    Être agriculteur bio, comme être consommateur de bio c'est défendre une autre société. Derrière ces partis pris se cache le choix de la société que nous voulons. Acheter bio constitue un engagement important pour le respect de l'environnement. On peut estimer que c'est pour sa santé. Mais ce n'est pas tout. Acheter un produit bio c'est soutenir un mode de production agricole, c'est voter pour une agriculture paysanne qui respecte les rythmes de la nature, les conditions de travail d'hommes et de femmes, c'est voter pour une juste répartition des richesses entre les paysans et les consommateurs. C'est voter pour le retour à une véritable autonomie alimentaire, une préoccupation fondamentale bafouée par 60 ans de développement d'une agriculture intensive aveugle et mortifère, qui vend ses terres au plus offrant. Oui, c'est tout cela manger bio, et bien plus encore ! C'est encore : les paysages, la symbiose de la nature, un esprit de filière, de coopération, d'autres modes de décision. La Bio c'est un état d'esprit, une solidarité, une vision de la société et des échanges. C'est d'autres comportements, qu'on apprend au jour le jour. C'est une communauté d'idées partagées, une communauté d'intérêts de personnes et de projets. La Bio c'est un écosystème, avec toute la complexité que cela induit. Chacun en dépend et a donc intérêt à ce que l'écosystème se porte bien. D'un côté ceux qui cultivent, de l'autre ceux qui se nourrissent, des intérêts partagés pour que les uns puissent être en relation avec les autres. Aujourd'hui et demain. Finalement, la Bio c'est une utopie politique.
    CE QU'EN PENSE LA CRITIQUE
    En partageant son expérience et livrant sa vision personnelle du sujet, [Claude Gruffat] offre un témoignage utile pour tous ceux qui veulent comprendre en profondeur les enjeux du secteur. - Anne-Sophie Novel, Même pas mal  !, blog du Monde
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Claude Gruffat a été conseiller agricole pendant dix-sept ans. En 1993, il ouvre un premier magasin Biocoop. Il devient président du groupement en 2004. Depuis, il met un point d'honneur à défendre un label bio de qualité.

  • En finir avec le déni de nature et passer au monde d'après. Pollution de l'air, de l'eau, des sols, dérèglement climatique, dégradation de la biodiversité, maladies respiratoires, cancers... la pollution est partout. En seulement deux siècles, nous avons produit le fléau de nos sociétés modernes. Est-ce cela le progrès ? Comment pouvons-nous donner à un enfant un fruit contenant jusqu'à 35 molécules chimiques ? Allons-nous vivre avec un masque lors des pics de pollution ? Et demain ? Chaque année, la pollution tue déjà des millions de personnes dans le monde. Est-ce un mal nécessaire à notre développement économique, une fatalité ? Ce livre démontre que non. Il démontre que l'abolition de la pollution est possible. Comme l'a été l'abolition de l'esclavage en son temps alors que l'économie en dépendait. Viser le zéro pollution nous ouvrira un nouveau champ d'exploration. Mieux, c'est l'occasion ultime de bâtir un nouveau monde et d'éviter l'impasse tragique. Pour y parvenir il suffit que chacun de nous revisite son rapport aux sciences, à la nature et à l'Homme. Entrez dans la 7ème révolution de l'humanité avec cet ouvrage qui mêle essai et fiction ! EXTRAIT Rassurez-vous, ce livre n'est pas triste, sombre, catastrophiste. Au contraire. Après un rapide état des lieux de la pollution dans notre monde moderne, je me suis appliqué à essayer de comprendre pourquoi nous avions tant de mal à changer, quelles étaient les étapes à franchir pour nous affranchir de la pollution. J'ai passé de longs mois à réfléchir, à explorer des pistes économiques et sociales soutenables, à échanger sur le sujet avec Sandrine, avec des responsables économiques engagés. J'en suis arrivé à la conclusion évidente et enthousiasmante : oui, un monde sans pollution aucune est possible. Pas demain matin bien sûr, mais dans quelques années, dans 30 ans, 40 ans, 50 ans ? Une poignée de secondes à l'échelle de l'histoire de l'humanité. Un rêve à portée de main qui créé une dynamique positive et enthousiasmante pour l'ensemble des citoyens qui s'engagent dans des projets locaux, dans des entreprises, qui portent cet objectif ambitieux, mais tellement porteur de sens : zéro pollution ! À PROPOS DE L'AUTEUR Ancien journaliste financier, entrepreneur, Yannick Roudaut se consacre depuis dix ans à la recherche d'un modèle de société soutenable. Il crée des passerelles entre la finance, l'économie, l'écologie, l'histoire et la philosophie. Cueilleur-semeur, il donne des conférences dans le monde entier pour éveiller les consciences des citoyens et des dirigeants (APM, Germe, IFS, CJD...).

  • Êtes-vous un(e) suspendu(e) ? Qui sont ces hommes et ces femmes qui ont su désobéir pour défendre leurs utopies de justice et de fraternité ? Notre époque est à la fois tragique et sublime... Tragique car nous affrontons une série de défis : écologie, violence, déroute politique, lobbying mortifère, absence d'idéal. Sublime car nous avons une nouvelle fois un rôle à jouer, une liberté à exercer, l'opportunité de nous accomplir individuellement et collectivement. À travers l'étude d'expériences scientifiques (Milgram, XTreme...), l'analyse des mouvements de résistance et les révolutions, l'auteure tente de comprendre pourquoi l'être humain se soumet si aveuglément à l'autorité et au conformisme. Elle décrypte ce qui fait la force de ceux qui se sont battus pour des utopies, devenues nos évidences contemporaines. Et si l'engagement était une invitation à la joie ? Et si les burnout, la peur et le besoin de sens, étaient les symptômes d'un renoncement à soi, à ses valeurs ? Nous vivons une période qui nous tend les pires pièges, elle nous donne aussi l'occasion unique d'accomplir notre utopie d'être, entre projet personnel et destin collectif. Un ouvrage s'interroge : Que voulons-nous faire de « notre vivant » ? L'histoire de l'humanité est suspendue à cette question, notre accomplissement également. EXTRAIT C'était le matin du 13 novembre, je ne saurais expliquer ce qui m'a étrangement rendu fébrile et tellement en colère, cela a forcément un sens... C'est pourquoi j'ai voulu remettre ce premier texte brut ici. Ce même vendredi de novembre, le soir, l'inimaginable est arrivé, les attentats en plein Paris. J'ai été sidérée comme beaucoup, touchée de près. En sortant de la sidération, j'étais décidée à me saisir de cette chance d'être en vie. La fille d'une amie très chère est morte ce soir-là, lumineuse, pleine d'amour, une jeune femme rare. Je me suis promis d'honorer sa vie, d'honorer la vie. Je me suis radicalisée un peu plus. Radicalisée en faveur de l'essentiel. Si nous devions continuer à « être en terrasse », sortir, boire, danser, sourire, malgré le deuil, sans craindre le (auto) jugement d'indécence. Alors plus que jamais, nous devrions continuer à défendre nos idéaux, malgré la tristesse, sans rien craindre, sans douter de la légitimité de le faire. Quel sens peut avoir la vie si on ne la défend pas pour nos enfants ? Si on ne contribue pas à ses meilleurs côtés ? Nous tenir debout. Honorer notre humanité. Dans cette chance de vie qui nous est donnée, dans le temps qui nous est imparti, qui voulons-nous être ? Toutes les explorations de ce livre mènent à une seule et même question radicale : que vais-je faire « de mon vivant » ? À PROPOS DE L'AUTEUR Depuis 2001 Sandrine Roudaut se consacre à l'émergence d'un monde soutenable et désirable, en entreprise et dans la société civile. Chercheuse et semeuse d'utopies elle est entrepreneuse et conférencière. Elle s'inspire de la prospective, la philosophie, le design, la communication, la danse et la méditation. Sa quête : concilier économie, écologie, humanisme et accomplissement personnel.

  • Se lancer dans l'aventure d'une autre économie et d'une révolution intérieure... Depuis sa sortie de HEC, Tristan Lecomte parcourt le monde. De Davos à l'Amazonie, en passant par sa ferme thaïlandaise et les bureaux parisiens de Pur Projet, il est un témoin unique de l'évolution climatique et des déséquilibres engendrés par notre modèle économique. Ce grand écart quotidien entre multinationales, ONG, petits producteurs et chamanes, l'a amené à rechercher une voie réconciliatrice. Comment amener ces grandes entreprises vers un modèle soutenable ? Comment redonner de l'autonomie aux petits producteurs ? Comment amener les uns à soutenir les autres ? Comment nous réconcilier avec la Nature ? L'arbre serait-il le trait d'union vital de cette nouvelle équation ? Au fil de ces rencontres, Tristan Lecomte nous propose d'autres formes d'agriculture, où l'on découvre que le modèle productif n'est pas celui que l'on croit. Il nous raconte comment les arbres rééquilibrent les écosystèmes et réparent l'injustice climatique par la compensation carbone intégrée. Comment, au-delà de la crise environnementale, l'arbre résout bien des enjeux économiques, sociaux et spirituels. Un ouvrage pour tous ceux qui ont décidé de ne pas se laisser porter par les vents dominants. Pour penser et agir autrement. A PROPOS DE L'AUTEUR Tristan Lecomte est un homme atypique. Diplômé de HEC, il a commencé sa vie professionnelle chez L'Oréal avant que sa vocation ne reprenne le dessus. Entrepreneur social par nature, il prend un virage en 1988 : il fonde Alter Eco, un des leaders du commerce bio et équitable. « Serial Entrepreneur » et amoureux des arbres, il décide de se lancer dans une nouvelle aventure en 2008. Il fonde Pur Projet, un collectif qui aide les entreprises à intégrer les problématiques de durabilité dans leurs filières, notamment par la régénération des écosystèmes, en participant notamment à des programmes de reforestation ou de préservation. Vivant une bonne partie de l'année dans sa ferme en Thaïlande, Tristan expérimente de nouvelles pratiques agricoles tout en continuant à fréquenter les grands rendez-vous économiques internationaux, les sièges de multinationales engagées et les communautés de petits producteurs. Tristan est également membre du conseil d'administration de la Fondation Chirac pour la paix, ancien du programme de la Kennedy School de Harvard. Il a été désigné « Young Global Leader » par le Forum économique mondial de 2008, « Fellow Ashoka », parmi le « Time 100 » en 2010, élu « Entrepreneur social de l'année 2013 » par la Fondation Schwab et 9e entrepreneur au niveau monial par le magazine Salt, aux côtés notamment du célèbre Richard Branson. Il compte à son actif plusieurs publications : Le Défi du commerce équitable (Éditions d'Organisation, 2003), Le Commerce équitable (Eyrolles, 2004), Le Commerce sera équitable (2007) et Comment je suis devenu plus humain (2011). Il écrit et produit des documentaires pour France 5 et Ushuaïa TV.

  • Pendant des siècles et jusqu´à la Renaissance, l´homme a affirmé que la Terre était plate et que nous étions au centre de l´univers. Des générations ont ensuite soutenu que le recours à l´esclavage était indispensable, non négociable, pour développer l´économie du Nouveau Monde. Toutes ces vérités, considérées comme absolues, ont pourtant volé en éclats à partir du XVIème siècle. Et si nous commettions, de nouveau, de telles erreurs d´appréciation? Que penseront nos descendants de notre exploitation intensive du vivant sur l´autel d´une économie court-termiste? En interrogeant la finance, l´écologie, l´histoire et la philosophie, ce livre brosse un tableau sans concession des limites de notre modèle. Comme toutes les grandes civilisations passées, la survie du village monde est aujourd´hui menacée. Pour autant, l´humanité peut être à la hauteur de ces défis inédits.
    A propos de l´auteur Ancien journaliste économique, spécialiste des marchés financiers, Yannick Roudaut, explore de nouveaux modèles économiques soutenables. Adepte de la transversalité, il crée des passerelles entre le monde de la finance, les ONG, l´économie, l´écologie, la philosophie, l´innovation technologique et les questions sociales / sociétales. Conférencier, enseignant, il interpelle et accompagne les dirigeants d´entreprises (APM, Germe, CJD...) dans le développement d´une stratégie soutenable. Il co-dirige le cabinet Alternité.
    A propos des Editions La Mer Salée (société Alternité) La Mer Salée est une invitation à explorer un monde nouveau. Cette maison d´édition est née de notre envie de partager nos réflexions, nos expériences, nos idées, nos utopies.
    Nos livres s´adressent aux citoyens et aux organisations (entreprises, collectivités, associations) tentés d´expérimenter de nouvelles voies soutenables, désirables et réalisables. Ils s´adressent à ceux qui ont décidé de ne pas se laisser porter par les vents dominants ; à ceux qui sont prêts à opter pour une route certes moins balisée, mais tellement plus enthousiasmante. Pour penser et agir autrement.
    Sandrine et Yannick Roudaut - Alternité

  • Vue de Paris ou de Bruxelles, la Bretagne semble dans une impasse. Entre ses plans sociaux massifs, son industrie agroalimentaire productiviste, la pollution des plages par les algues vertes, ses bonnets rouges, ses inondations...la péninsule illustre la fin d´un modèle.
    Et si au contraire la Bretagne était en pleine métamorphose ? Et si cela la plaçait à l´avant-garde des mutations que vont connaître nos différents territoires ? Deux Bretons, H.Sérieyx et F.Delalande, nous proposent de prendre conscience des dynamiques complexes à l´oeuvre dans les entreprises bretonnes, les associations, les collectivités. Pour eux, la « ressource humaine territoriale » et la réappropriation d´un destin « glocal » sont au coeur de cette métamorphose.
    A propos des auteurs Hervé Sérieyx a notamment été délégué interministériel à l´insertion des jeunes, Conseiller au commerce extérieur et directeur général adjoint de Lesieur. Vice-président de France Bénévolat, il est aussi l´auteur de 25 livres.
    Ancien membre actif du CJD, Franck Delalande a participé à la création de Vénétis. Membre du Centre de Ressources des Groupements d'Employeurs de Bretagne, il a co-écrit "Groupements d'Employeurs - mode d'emploi".
    A propos des Editions La Mer Salée (société Alternité) La Mer Salée est une invitation à explorer un monde nouveau. Cette maison d´édition est née de notre envie de partager nos réflexions, nos expériences, nos idées, nos utopies.
    Nos livres s´adressent aux citoyens et aux organisations (entreprises, collectivités, associations) tentés d´expérimenter de nouvelles voies soutenables, désirables et réalisables. Ils s´adressent à ceux qui ont décidé de ne pas se laisser porter par les vents dominants ; à ceux qui sont prêts à opter pour une route certes moins balisée, mais tellement plus enthousiasmante. Pour penser et agir autrement.
    Sandrine et Yannick Roudaut - Alternité

empty