• Sur nos écrans portables sur les clefs de nos cabanes sur - les feux qu'on allume certaines nuits pour s'assurer qu'on existe encore - sur les routes qu'on épuise pour vérifier qu'elles ont une fin - sur les couvertures de nos corps - sur les cabanes qu'on dessine dans nos têtes et sur nos carnets. Dans l'épuisement des gommes de nos pneumatiques - dans la vibration de la membrane du haut-parleur de nos nuits - dans l'ondulation d'un corps une nuit qu'on s'était dit je serai danseur - dans le cuivre d'une trompette un jour qu'on s'était dit je serai poète - dans le tremblement du manche d'une pioche un jour qu'on s'était dit je piocherai - dans la voix d'un homme loin un jour qu'on s'était dit j'y vais : la tendresse.

    Jazz des flammes humides et du Caucase, contes incarnés du Danube, airs à l'oud pour faire danser les peaux d'ours et de loups, ces poèmes sont une invitation à un chamanisme intérieur. Un blues tendre et heureux que la nuit appelle. Comme un album étrange. Un 14 track EP.
    Le récit Notre Est lointain a paru le même jour que ce livre aux éditions publie.net ; il en est une version course-poursuite.



  • Abordant les rives du Danube, Mahaut, la jeune franque, commence à s'interroger, car si son exaltation est grande, des questions ne cessent de la poursuivre. S'apprêtant à traverser les pays germaniques, le massacre des Juifs en Rhénanie la laisse trop horrifiée pour qu'elle reste insensible. Pourquoi la religion devrait-elle engendrer la haine quand la foi est en cause ?


    Le voyage se poursuit sur les bords du Danube, qui se font souvent impitoyables. Le froid sévit, la nourriture manque, les chevaux et les boeufs fatiguent, les chariots cèdent parfois sous la violence des tempêtes.


    Pourtant il faut avancer et traverser la Hongrie où Godefroy de Bouillon se heurte à des peuplades agressives et méfiantes. Enfin, reste la Bulgarie où les Byzantins attendent les croisés pour les mener aux portes du Bosphore. Mais, là encore, bien des péripéties sont à venir.


    Une grande saga médiévale en 8 tomes, qui se poursuit avec le tome 3, Aux portes du Bosphore.

  • La Roumanie des années soixante-dix, Michel Louyot l´a rencontrée. Une Roumanie sous l´emprise communiste, peu accessible, un pays entre parenthèses. L´auteur a peint les tableaux de ses villages, a pris le pouls de ses villes. La Mer Noire se dessine tandis que s´affirme le Danube, fier. Bucarest, ce concentré de mémoires, ses architectures qui s´entremêlent : les traces de l´Histoire se voient, assumées. La Roumanie racontée sur près de deux millénaires, du roi des Daces à Ceausescu, la Roumanie des légendes et des contes... Une Roumanie s´ouvre à nous, haute en couleurs.

empty