• Meurtre au kosovo

    Paul Fauray

    Malgré la fin du conflit entre Serbes et Albanais, la tension est encore palpable au Kosovo.
    Dans cette région à reconstruire, le souvenir des massacres sanglants provoque un climat de haine apparemment insurmontable. L'ONU s'est donné pour mission de rétablir le calme et l'entente entre les deux populations, mais, sous couvert d'assistance, et au mépris de la minorité serbe, les Etats-Unis aident la communauté albanaise à prendre le contrôle de la province, affichant une complaisance coupable à l'égard de la mafia.
    Nicole, officier de police français infiltré dans les ONG, a été chargée d'enquêter sur les réseaux criminels au Kosovo. Elle est sauvagement assassinée. La France envoie alors sur place Thierry Dusseuil, jeune commissaire, pour découvrir l'identité du meurtrier. Il sera aidé par François Desjours, officier au Commandement des opérations spéciales, dont la mission première est de contrarier les ambitions américaines.
    Au fil de l'enquête, le nombre des suspects s'accroît... Les deux Français découvriront peu à peu les tenants et aboutissants d'une guerre aux répercussions internationales et le rôle de leurs compatriotes engagés dans un univers où tous les repères volent en éclats.

  • La bombe des Mollahs est un roman d'action et d'espionnage qui frappe vrai.
    Il nous plonge au coeur d'Istanbul, centre de gravité d'une lutte d'influence entre les différents protagonistes de la région : Syrie, Iran, Turquie, Israël ... Sans trahir de secrets d'état, l'intrigue se construit sur la base d'opérations clandestines réelles où les services spéciaux français n'ont pas à rougir face au Mossad. Un thriller d'action avec beaucoup de rythme qui nous permet de saisir sous un autre jour les enjeux réels de la course à l'atome dont l'Iran n'est que la partie émergée de l'iceberg.

  • Les monts et coteaux du Lyonnais, entre le Beaujolais au nord et le Pilat au sud, composent une mosaïque de paysages créée par une activité agricole diversifiée allant de l'élevage dans les hauteurs jusqu'à la vigne dans les terres basses en passant par l'arboriculture et le maraichage. Sa situation périurbaine est à la fois une chance mais aussi une fragilité. Au plus près de la parole des agriculteurs et agricultrices, de leur activité quotidienne, du rapport à la terre, à la machine, aux animaux, Bernard Lesaing et les auteurs invités mettent en lumière des groupes humains aux cultures multiformes.
    La technique argentique et le noir et blanc ajoutent sensibilité et nuances pour dessiner les lignes de composition des paysages et la sincérité des portraits.
    Par la photographie et la parole donnée, ce livre pose un regard artistique et sensible sur les liens tissés entre ville et agriculture, entre citadins et agriculteurs.

    À paraître
empty