• « Hana Hayat court. Depuis le début de sa vie, elle court. À Damas, elle courait pour fuir la guerre. À Lyon, elle court contre l'indifférence. ».
    Contrainte de fuir une Syrie dévastée par la guerre, Hana se retrouve seule à 13 ans en France, après un long périple semé d'embûches. Recueillie dans un centre social, elle va attirer l'attention des recruteurs de l'Olympique lyonnais, impressionnés par les qualités physiques de la jeune fille dont ils vont faire une footballeuse d'exception. Malgré une ascension fulgurante, Hana garde de profondes blessures intimes révélées lorsqu'on lui demande de choisir une équipe nationale : la Syrie, sa terre natale, ou la France, sa terre d'accueil. Mais un événement inattendu va bousculer sa réflexion...
    />

  • Ils ont 16 ans. Ils sont beaux, ont une santé éclatante, une intelligence remarquable. Ils vivent sur une île ensoleillée de quatre-vingts kilomètres carrés. Libres de leurs mouvements, ils s'aiment très librement, tout en suivant une formation originale. Ils, ce sont les Meilleurs. C'est ainsi que les appellent leurs Profs. Ils vivent sur une île inconnue du reste du monde, appelée l'île du Nouveau monde. Ils n'ont aucun souvenir de leur prime enfance. Ils sont nés sur l'Ancien monde où, leur dit-on, leurs parents les attendent. Ils portent un mystérieux bracelet inviolable autour du poignet gauche, qui recèle un grand mystère. Lorsque le test secret effectué par les Profs se révèle positif, les Meilleurs réintègrent l'Ancien monde pour y répandre les dogmes qu'on leur a appris tout au long de leur formation. Mais un jour, Beca et Heats, le couple emblématique de l'île, se rendent compte que les discours des Profs et les événements qui ont lieu sur l'île ne concordent pas. Et si les discours des Profs cachaient une réalité plus noire mettant les élèves en danger ?

    Sur commande
  • Au collège, un mur surmonté d'un vitrage sépare deux adolescents : Marie est dans la cour des " grands " et Clément est dans la cour des 6e/5e. Seuls leurs regards se croisent, mais Clément ne voit pas que Marie n'est pas une jeune fille comme les autres, elle est handicapée moteur. Et pourtant, le jeune garçon sait mieux que quiconque ce qu'est la différence : son frère, Florent, est trisomique.

  • Les sans-papys

    Bruno Paquelier

    " toujours pas sommeil.
    Ma tête était pleine de papy. papy à la pêche. papy aux champignons. papy en vadrouille. papy se tenait droit comme un "i "sur sa bicyclette. il interprétait des chansons drôles. je ne comprenais pas tout mais, si mamie nous avait accompagnés, elle l'aurait fait taire immédiatement. on riait comme des fous. mon papy, je l'adore car il est avec moi comme avec les adultes : il ne me prend pas pour un petit.
    " william et son papy adorent se retrouver et faire de longues balades en vélo ensemble. mais un jour papy disparaît. alors que les grands ne savent pas comment lui annoncer " la chose ", c'est william qui va les aider à trouver les mots justes. mieux : il va tenir la promesse faite à son papy et montrer à tous qu'un bonheur inattendu peut succéder à un malheur...

    Sur commande
  • C'est l'histoire de deux jeunes garçons qui vont connaître un destin footballistique hors du commun : Edimo est brésilien et vit dans une favela. Ce fan de Pelé côtoie la misère et la violence au quotidien. Eminh est asiatique et vit en Corée du Nord, pays en proie à une dictature féroce. Leurs destins vont se croiser à trois reprises sur un terrain de football. Une première fois, lorsqu'ils ont dix ans, à l'occasion d'un tournoi international. Puis une seconde, quelques années plus tard, au cours de laquelle ils vont sceller un pacte. Une troisième fois, enfin, où ils vont stupéfier le monde entier par un acte incroyable.
    De la misère à la lumière, tel est le destin de ces deux footballeurs dotés d'une conscience politique forgée dans leur enfance respective marquée par la souffrance et l'injustice.

    Sur commande
  • L'histoire se passe dans un avenir relativement proche. Les écrans de télévision ont pris une place de plus en plus importante dans la vie quotidienne des gens. En effet, une émission suscite l'enthousiasme d'une grande partie de la population. Il s'agit du Meilleur des dictateurs. Quatre jeunes doivent se mettre, le temps d'une semaine, dans la peau d'un dictateur du XXe siècle choisi par le sort... C'est ainsi que quatre candidats vont devoir incarner le personnage d'Hitler, au grand dam de Célestin Bertinaud, président de l'association D.E.H.O.R.S., qui s'oppose avec ses maigres moyens à ce programme scandaleux. Mais Michel, l'un des quatre concurrents, va donner un tour inattendu à l'émission...

  • L'histoire de trois femmes unies par les liens du sang. Madeleine, d'abord, par qui tout arrive. Aline, sa fille, et enfin Mado, sa petite-fille. Cette dernière va découvrir un secret de famille : sa grand-mère était une Tondue. Certains savent, dans le village de Poncey-sur-Rille, mais Aline, une femme aux idées pourtant avancées, n'en a jamais parlé à sa fille. Jusqu'au jour où, avec son ami Cyril, Mado va découvrir la vérité...
    Ce roman aborde un sujet encore tabou et rarement traité en littérature de jeunesse : des hommes et des femmes déclarés ennemis par la guerre se sont aimés malgré eux. De nombreux enfants sont le fruit de cet amour interdit.

  • Un roman inscrit dans une double actualité : la coupe du monde de football et le racisme dans les
    stades. Une fable sportive et philosophique qui réjouira les amateurs de foot épris de justice et de
    tolérance.
    Habib Diarra est le meilleur footballeur français. Peut-être même du monde. Il joue la finale de la
    coupe du monde. 0-0 à quelques minutes de la fin du match. L'équipe de France obtient un
    pénalty. Habib est désigné pour le tirer. Le monde entier retient son souffle. Et là, au lieu de tirer
    vers le but adverse, Habib Diarra vise délibérément un homme au bord du terrain, un ramasseur
    de balles, à une dizaine de mètres de là. Il lui envoie le ballon en pleine figure. Le stade entier
    entend sa douleur au milieu d'un silence d'incompréhension.
    Seul Habib connaît les raisons de son geste : le ramasseur de balles, c'est Jean Martin, un ancien
    entraîneur. Un homme raciste, profondément injuste. Dans les jours qui suivent la finale, alors que
    toute la presse se déchaîne contre Habib, tout le passé du joueur refait surface. Son enfance dans
    une cité de banlieue ; la mort de son père malien sur un chantier ; son entrée dans un centre de
    formation de jeunes footballeurs, cornaqué par un certain Jean Martin, qui lui mène la vie dure, qui
    manoeuvre pour briser une histoire d'amour naissante. Et puis le racisme plus évident de certains
    spectateurs, les cris de singe dans les stades dès qu'Habib a la balle, les insultes.
    Ce roman passionnant montre le quotidien d'un joueur de haut niveau, mais un joueur de haut
    niveau noir. Ni moralisateur ni donneur de leçons, ce roman se veut un texte militant. Court,
    rythmé, très efficace. En quelques chapitres, l'auteur évoque tous les bonheurs et toutes les hontes
    du sport de compétition : l'amitié et le courage, mais aussi le poids de l'argent et celui des
    préjugés. Et puis, surtout, un racisme latent qui peut briser n'importe quel sportif de haut niveau.
    Un roman pour les amoureux de la justice autant que du football.

empty