• Joris, dont les parents viennent de se séparer, passent pour la première fois des vacances avec son père et sa nouvelle famille. Il supporte mal cette situation et rejette en bloc toutes les tentatives pour l'apprivoiser. Sur les conseils de sa mère, il commence à écrire un journal intime, qu'il nomme Force 8, pour pouvoir s'épancher sur son sort. Il y détaille notamment ses réticences vis à vis d'Olivia, la jeune fille handicapée de sa belle-mère, qui se déplace en fauteuil roulant. Pourtant, au fil des jours, Joris apprend à connaître les membres de cette famille. Entre les sorties sur le marché et la pêche aux crabes, il se rapproche peu à peu d'Olivia, allant même jusqu'à prendre sa défense lorsqu'un jour une vieille dame lui parle méchamment.
    La fin des vacances s'avère finalement plus difficile que prévue car, contre toute attente, Joris a découvert une seconde famille...

  • Faits d'hiver

    Cathy Ribeiro

    Au début, la vie, tu la vois comme un chemin tranquille. T'avances. Le ciel est dégagé et l'horizon aussi. Tu crois que tu n'as qu'à tendre la main et à cueillir des fruits. Tout baigne. Plus tard, tu t'aperçois que le sentier est de plus en plus étroit, que les ronces barrent la route.T'es plus souvent à genoux que debout. C'est comme un cauchemar.
    Si on avait su, on lui aurait parlé au vieux. On lui aurait dit que pour nous aussi, c'était dur. On était là, on savait pas et on n'a rien pu faire. Pour sûr qu'on s'est ratés. De peu, mais on s'est drôlement ratés.

  • La fugitive

    Cathy Ribeiro

    Un vendredi soir, une jeune femme noire est repérée dans une usine de recyclage de métaux. Quelqu'un a donné l'alerte : il y aurait tentative de vol avec effraction. Le commissariat est appelé et une patrouille est envoyée. Honoré Amadou et son supérieur Étienne Dugrouin sont sur les lieux. Que recherchent-ils exactement ? Ils ont très peu d'indices. Les chiens repèrent quelque chose : une jeune femme. Mais que faisait-elle ici ? Que cherchait-elle ? Elle est seule, tétanisée, n'a pas de papiers, n'a plus rien à perdre...

  • " Il " prend son bus pressé en retard, toujours le même trajet, les rues qui défilent, un copain, Fadel, qui monte dans le bus mais il ne l'a pas vu, et lui n'a pas envie de parler. Les rues défilent, des gens descendent, d'autres montent. Un type monte : quel âge ? Pas jeune mais pas vieux non plus.
    " Une silhouette parmi les autres. Rien de particulier. À part son impatience à monter dans le bus. " Le type agresse verbalement Fadel, le ton monte. Puis tout à coup une atmosphère bizarre un calme qui annonce la tempête. Tout le monde baisse la tête, préfère ne rien voir, ne rien savoir, ne rien entendre. " Lui " aussi. Puis soudain un cri plutôt une plainte ! Un bruit de gorge, sourd, un râle. Le bus s'arrête et " lui " descend, s'enfuit, malade de ne pas avoir anticipé, compris, réagi.
    De rage, d'angoisse, il écrase son poing contre un mur plusieurs fois, son poing en sang. Les flics arrivent voient le sang. Ils s'inquiètent : qui l'a agressé, que s'est-il passé ? Le monde à l'envers ! Lui qui n'a rien fait, justement rien fait !
    " Et pourtant, ma parole, je sais bien que j'ai rien fait ! Rien ! Je jure que j'ai rien fait ! Pas levé le petit doigt. Rien ! " Il a fermé les yeux, comme les autres. Et pourtant, maintenant, il passe pour une victime.

  • Dans la famille Mage, il y a Balthazar, apprenti président de la République et Gaspard, son frère jumeau, futur écrivain. Balthazar vient d'être élu au conseil municipal des jeunes et passe désormais tout son temps à réfléchir à des « idées nouvelles » pour ses concitoyens. Pourtant l'idée du tonnerre, c'est Gaspard qui l'a le jour où leur mamie s'est fait voler son nouveau nain de jardin baptisé Grognon. Mamie est trop triste, alors Gaspard convainc son frère de remplacer Grognon par le buste de Marianne à la mairie... Mais au retour de leur expédition, ce sont les pompiers qui les attendent chez leur mamie, toutes sirènes dehors : Grognon a été retrouvé perché sur le toit. Le mystère de sa disparition restera entier ! Une aventure pleine de rythme et d'humour.

  • " quand un papa disparaît brusquement sans qu'on sache pourquoi, qu'il ne donne plus de ses nouvelles et qu'on ne peut pas aller le voir, c'est que...
    " j'ai beau réfléchir, je ne trouve rien... ou des trucs tellement fous que ce n'est même pas la peine d'y penser. j'ai décidé d'en parler à jeff.

empty