• L'oslo

    Didier Bourda

    Sur commande
  • Galerie montagnaise, à partir de mots, de paroles d'Il ,Elle, d'indiens..., à partir d'extraits de documents historiques, géologiques, poétiques, photographiques... matériaux sur lesquels s'opère l'agencement des énoncés pour dessiner les rives du Saint-Laurent parcourues par les Basques ou par l'anthropologue béarnais, le baron de Lahontan voyageur pionnier qui arpentait le Québec au temps de Louis XIV à la rencontre des tribus amérindiennes Innus.

    Une langue rythmée qui interroge la source des mots, des noms de lieux ou de peuple.

    Sur commande
  • L'eaucorps

    Didier Bourda

    Qu'est-ce qui arrive au corps ? Qu'est-ce qui arrive au langage oe
    Ça commence dans une station-service, au parking d'une grande surface. Le client dit : " les affaires, c'est aussi l'aventure ".
    Le caissier interpellé. Des voix distinctes (les caractères italiques et droits) voisinent dans un premier temps. Une tentative de partage qui avorte.
    Un beau départ pour la langue : elle fourche, elle aligne " sa relique précieuse ", " son objet extraordinaire ".


    Sur commande
  • à renseigner

    Sur commande
  • L'hygiaphone

    Didier Bourda

    Comment « ça » peut passer par le trou que le narrateur voit devant le visage de l'autre et tomber derrière, reconnu ?
    Quelle est encore l'histoire de cette chute et, plus largement, est-ce que l'écriture peut n'être que cela ? ou garde-t-elle en ses possibles, l'espace pour l'avènement d'un « tu » très singulier ; très social, politique ?
    L'Hygiaphone, c'est un trou de parole, le rapport à un Autre, instrumentalisé. C'est aussi la métaphore d'un trou dans le corps.

    Sur commande
empty