• Un soir d'été, Isabelle Alentour regarde "Syrie, le cri étouffé", un documentaire tourné par Manon Loiseau avec des rescapées des viols de masse perpétrés sur des prisonnières, opposantes au régime ou femmes, filles, soeurs de résistants. Un carnet sur les genoux, un stylo à la main, Isabelle note leurs paroles - ce qu'elle peut en noter. Elle y reviendra, elle complétera ces bribes et composera, par traits successifs, ce texte rare, sorte de poème de rage et d'effroi indigné pour celles, des milliers, dont le cri est à jamais étouffé ou à peine audible.

    Isabelle Alentour a publié deux recueils de poésie : Je t'écris fenêtres ouvertes (La Boucherie littéraire) et La Fossette (Éd. La Porte).

  • Louise

    Isabelle Alentour

    Louise est une petite fille qui comme beaucoup de petites filles aime les robes qui tournent, les rubans dans les cheveux, et sauter à pieds joints dans les flaques. En grandissant, elle devra aussi apprendre à guetter le grincement de la poignée de la porte. Tenter d'écrire là où les regards se détournent. Un récit poétique écrit à la première personne du singulier disloquée, où identité, temporalité et écriture se détraquent. Un texte empli de douceur et de douleur.

    Sur commande
  • Une rencontre Puis l'absence Et le manque Alors très vite irriguée à la pulsation de l'attente l'écriture s'invite dans la chambre. Ta respiration une apparition ta respiration une disparition une mer qui se livre en secret au rythme des marées ton souffle une absence ton souffle une présence un frisson qui court l'eau hésite et s'assoupit

empty