• Le bonheur de Sandro, jeune tzigane pétillant, se résume en deux mots : tribu et voyage. Mais depuis deux ans, pour échapper aux rafles organisées par les nazis dans les pays de l'Est, la tribu a interrompu le voyage et campe aux portes de Paris. En juin 1940, c'est l'exode et la France entière se déverse sur les routes. Dans ce chaos, sous les bombardements, commence pour Sandro et sa famille un voyage pas comme les autres au fil duquel, malgré des rencontres de gadgé bienveillants, la peur d'être pris par les Allemands est omniprésente.

  • Sur la corde raide

    Janine Bruneau

    • Oskar
    • 26 Mai 2016

    Idris, 11 ans, quitte la campagne égyptienne pour Le Caire. Là-bas, il doit rejoindre ses parents, qu'il ne connaît pas, ayant été élevé par Farida, sa grand-mère. Cette dernière pense qu'ils ont réussi leur vie et qu'Idris pourra ainsi faire des études. Mais la déception est grande : son père a répudié Mona, sa mère et celle-ci survit sur le toit-terrasse d'un immeuble avec d'autres indigents. Confronté à la misère et la violence et terrifié par cette ville grouillante, que va devenir Idris dans ce monde qui n'est pas le sien ?

    Sur commande
  • Ici ou ailleurs

    Janine Bruneau

    Cette fiction se déroule en 1989, en Moldavie, un des pays de l'Union des républiques socialistes soviétiques. Elle s'inspire de faits et de témoignages réels. Les personnages sont imaginaires. Léna, enfant protégée et insouciante, vit avec sa mère Nina, artiste peintre dans un village. Alors qu'elle a 12 ans, elle découvre peu à peu l'histoire de son pays et celle de sa famille. Avec détermination, elle s'emploie à reconstituer l'histoire familiale que sa mère, traumatisée, n'a pas pu lui transmettre. Lorsqu'en novembre, le Mur de Berlin tombe, toutes deux espèrent concrétiser leur rêve: immigrer en France. Après d'infructueuses démarches, elles profitent d'une opportunité. Trompées, elles échappent à un réseau de prostitution et rentrent au village. Quelques mois plus tard, Nina est invitée à Paris pour exposer une toile au "Salon d'automne". Léna, confiante en l'avenir "parce qu'une vie ici est possible et qu'une vie ailleurs existe" choisit de rester, pour l'instant, dans son village.

    Sur commande
empty