• Usure de l'amour qui rouille à la saison des pluies, quand l'humidité moisit l'éclat de celui qu'on aimait. Quand le regard régurgite des images avariées. Sous l'effet de la corrosion, le couple se délite.

  • Les gens, les scènes, les lieux se succèdent dans ce recueil de récits, de poèmes brefs ou en prose, à travers une géographie de l'errance. En marge, sans papiers et métissés, ils donnent la parole aux invisibles, aux vacanciers à la dérive, poètes voyageurs, adolescents sur la route, couples et solitaires, inconnus qui se déplacent du sud de Marrakech jusqu'à Marseille.

  • « Ici, les larmes ne font pas partie de la vie. Mais tout est trempé comme si on pleurait sans cesse. Ici, je n'ai pas peur de m'enfoncer dans la boue qui me sépare de ma soeur... pour la retrouver. » Après avoir été envoyée en Malaisie comme domestique, une adolescente cambodgienne revient en catastrophe dans la ferme des parents. Elle est sous le choc. Que lui est-il arrivé, de l'autre côté de la mer ?
    À travers cinq récits courts ou longs comme la vie, on plonge en Asie du Sud-Est (Vietnam, Cambodge, Indonésie, Malaisie, Thaïlande) dans la vie de certains adolescents. Alors, on est confronté à la pauvreté, à la maltraitance des plus jeunes... mais aussi à l'engagement et à la nécessité de construire un monde plus juste.

  • Au cours de rencontres, d'entretiens, mais aussi de soins, les mêmes questions reviennent systématiquement à l'auteur, médium-magnétiseur, de la part de ses patients : « Quel est le sens de mon existence ? », et « Comment faire pour être bien dans ma vie ? ». Son expérience mystique et son contact étroit avec le monde de l'invisible permettent à Laurent Courrech de nous livrer un guide de vie unique : toutes les clés d'une existence heureuse et sensée nous sont délivrées avec une simplicité déconcertante. Accepter les épreuves et les douleurs invitent à la résilience lorsqu'on comprend que tout cela a du sens et relève d'un choix d'incarnation. À l'heure où les discours alarmistes de fin du monde et l'actualité sordide minent le moral de beaucoup, cet ouvrage incontournable deviendra assurément le livre de chevet d'une nouvelle génération en quête de sens et d'élévation spirituelle.

    Sur commande
  • Violette et Arnaud, 17 ans, font les quatre cents coups ensemble depuis le collège. Jusque là, ils étaient de simples amis. Mais pour Arnaud, c'est sûr : ils sont faits l'un pour l'autre.Tout va bien jusqu'à ce qu'un nouveau venu s'inscrive sur Pentouch, le site de littérature que fréquente Violette : un certain « Ahriman ». Arnaud le déteste. Pour lui, Ahriman est un mythomane, bien trop âgé pour discuter en ligne avec des lycéens. Quant à Violette, elle est touchée par les éloges d'Ahriman sur ses poèmes.Un jour, Violette se rend seule à une soirée organisée par Pentouch.Et à son retour... c'est le trou noir.C'est comme si elle avait relégué les événements de la fête dans une « chambre froide » verrouillée au fin fond de son cerveau.Peu à peu, grâce à la patience et à l'amour d'Arnaud, les souvenirs de Violette vont remonter à la surface et la confronter à la terrible vérité. Alors, seulement, Violette pourra redevenir elle-même.

  • Comme chaque année, Shayna passe l'été dans sa cité des hauteurs de Marseille. Ses journées s'enchaînent au milieu des bruits incessants du quartier, des menaces de Rox Man et sa bande et des reproches de sa mère.Heureusement, il y a Enzo, qu'elle retrouve chaque soir sur le toit de leur immeuble. Ensemble, ils regardent la mer et oublient un peu leur "chienne de vie".C'est peut-être pour Shayna le moment de faire des choix, de penser à son avenir. Mais comment y parvenir quand tout le monde s'efforce de vous mettre des bâtons dans les roues ?Mireille Disdero nous offre avec ce texte le récit juste et émouvant d'une adolescente en quête de sens et d'identité.

    Sur commande
  • Saskia, 15 ans, aime manger et en paye le prix : elle est grosse.
    Incapable de se mettre au régime, elle s'est résignée à supporter les surnoms moqueurs, les railleries et l'indifférence des garçons. Elle s'est réfugiée dans la lecture, les idées, et s'est façonnée une personnalité fondée sur l'indifférence et le mépris des autres.
    Mais comment s'aimer soi-même quand on en veut au monde entier ?
    Quand on fuit les miroirs de peur d'y reconnaitre celle qu'on n'a pas envie d'être ?
    Grâce à l'aide de ses amies, Saskia parviendra, lentement mais sûrement, à prendre confiance en elle et à effacer, tant sur son corps que dans sa tête, la chair trop épaisse qui l'isole des autres.


    /> Mireille Disdero est bibliothécaire. Dans ses romans, ses poèmes ou ses nouvelles, elle aime écrire sur la "vraie vie" de gens aux prises avec la réalité.
    Aux éditions du Seuil Jeunesse, elle a déjà publié 16 ans et des poussières (2009), Ma Vie océan (2012), et À l'ombre de l'oubli (2013).

  • Laurie, 16 ans, rentre de vacances avec sa mère. Pendant le trajet, elles ont un accident. Le choc est violent, le résultat aussi : l'adolescente est transférée en urgence à l'hôpital Nord de Marseille. Là, un autre choc l'attend : "Face au miroir... je me suis observée... Tout semblait normal, le nez, les yeux, un bandage léger... Mais quand j'ai souri à mon reflet, avant de retourner dans la chambre, il m'a renvoyé la moitié de moi-même seulement... qui souriait." Laurie va-t-elle se laisser submerger ou, au contraire, se battre pour guérir et sourire à nouveau en entier ? Son amie Claudia et son copain Fred, amoureux d'elle depuis l'enfance, ainsi qu'une vieille dame seule au monde, vont l'aider dans son combat, chacun à sa façon.

    À partir de 15 ans.

  • La fille qui ne voulait pas d'un prince charmant Nouv.

    Quand Nina, 17 ans et élevée par sa tante à Bangkok, apprend que sa mère est vivante alors qu'elle la croyait morte depuis 10 ans, son univers explose en mille morceaux.
    La mère de Nina est thaïlandaise et son père est français, mais ce dernier est mort dans l'incendie de leur maison.
    La jeune fille a gardé de profondes blessures de son enfance.
    Alex, l'ami amoureux de Nina qui n'abandonne jamais rien, ni personne, veut l'aider à découvrir pourquoi sa mère l'a confiée à sa tante.
    Il cherche à trouver où et comment vit la mère de Nina aujourd'hui.
    Mais est-­-ce que la jeune fille est prête à revoir celle qui l'a abandonnée ?
    Et face à la réalité crue qu'elle apprend, va-t-elle lui pardonner ?

    À paraître
  • Ma vie océan

    Mireille Disdero

    Héloïse a 16 ans quand le tsunami qui a dévasté les côtes de l'Océan Indien emporte ses parents, en vacances à Phuket.Dans une maison de convalescence au coeur des Alpes, dévastée par le chagrin et hantée par les souvenirs de sa " vie d'Avant ", Héloïse s'est enfermée dans le mutisme et s'alimente à peine.Heureusement, il y a Etienne, un surveillant un peu taciturne mais bienveillant, la pétillante Katy, et, surtout, le beau et mystérieux Théo...Grace à eux, petit à petit, Héloïse réapprend à vivre et accepte à nouveau d'être heureuse.

  • "Je m'appuie contre le rideau de fer de la boutique du tatoueur. Trois heures du matin. Un clocher vers l'abbaye de Saint-Victor vibre au coeur de la mégalopole, dans ces quartiers..."L'auteur nous offre ici un roman crépusculaire. Associé à des encres de Chine, le récit frappe par les déambulations sans retour qu'il dépeint. Les personnages errent dans Marseille en quête d'une sérenité qui leur est refusée.

  • À l'Alcazar ou au Tiffany's, la précarité, le besoin de se battre pour devenir une femme jusqu'au bout de la nuit, côtoient les rires, les paillettes et le strass. La plupart des ladies sont des stars déracinées, épuisées par la cadence de travail.
    Pourtant, aucune ne se plaint. « Sabaï, sabaï, quelques minutes de lumière suffisent à nourrir le reste de nos jours. » Sur scène, face aux applaudissements, elles s'affichent, magnifiques. Mais dans l'agitation des coulisses, elles deviennent plus belles encore, car elles tombent les masques.
    Alors, affleure leur existence, la vraie, fragile et sans fard, comme un souvenir des « marais salants » de l'enfance. S'inspirant librement des photographies de Simon Kolton, Mireille Disdero révèle avec dix courts récits la beauté des transsexuels thaïs derrière la scène, les paillettes et la représentation.
    Mireille Disdero est écrivain et bibliothécaire, originaire de la région d'Aix-en-Provence. Elle a obtenu un DEA en Lettres et Arts, et ses trois derniers romans sont parus aux éditions du Seuil. Depuis 2012, elle vit à Bangkok, en Thaïlande, où elle se consacre à l'écriture.
    Simon Kolton, photographe, graphiste et réalisateur français vit en Thaïlande. Son sujet de prédilection : les gens. Les photos présentées ici sont extraites d'une série intitulée Cabaret qui a été montrée pour la première fois au public lors d'une exposition, en 2013, à Bangkok.


  • La vie et les expériences du passé, les villes et les planètes, l'amour, les passions, les souvenirs, les explorateurs intrépides, les kilos supplémentaires : tout doit disparaître emporté par les éléments, l'inconscience ou la vanité ; par la fatalité, par l'ordre des choses, par les vertiges du monde. Travailler à sa propre perte, ne pas maîtriser les facteurs extérieurs, invoquer les démons du septième enfer : tout doit disparaître, il ne restera rien.
    Et si après, le temps continue de passer et que tout ce qui n'est plus se retrouve transformé, alors peut être que de nouveaux territoires surgiront, peut être que reviendra l'espoir et que les joues reprendront des couleurs.

    -----------
    Tout doit disparaître : 16 textes courts, 16 promenades à travers les fumées et les cendres, 16 univers éclectiques sur un même thème, de la p'tite poésie à l'uchronie dégingandée, 16 propositions pleines de substances sélectionnées par Squeeze parmi les fines gâchettes de la nouvelle scène littéraire française.

empty