Néanmoins : Machiavel, Pascal

Traduction MARTIN RUEFF  - Langue d'origine : ITALIEN

À propos

Le poids d'un mot, étudié, soupesé, traqué comme une source, en dit plus sur le destin de la politique moderne que bien des généralités censées se dégager des évolutions.
Ainsi l'historien Carlo Ginzburg aborde-t-il ici la modernité politique - le découplage supposé du politique et du théologique -, en lisant de façon rapprochée, en philologue, Machiavel et Pascal.
L'ouvrage nous livre une série d'éclairages nouveaux sur une manière de penser la règle et l'exception, à l'épreuve des faits.
Au moment où sont développées des histoires mondiales, des histoires décentrées, qui nous permettent de penser le monde globalisé, Ginzburg insiste sur l'attention nécessaire et féconde qu'il convient d'accorder aux singularités, à travers l'examen précis des cas et l'étude philologique des textes.
À l'heure où l'on déplore que les intellectuels n'orientent plus la vie politique (en supposant confusément qu'ils le firent par le passé), à l'heure où semble s'imposer une vision « machiavélienne » selon laquelle les plus forts dictent le droit au nom d'un réalisme implacable, la leçon de Carlo Ginzburg est précieuse.
Penser, ce n'est pas reformuler les réponses de l'opinion, c'est changer de questionnement.

Rayons : Sciences humaines & sociales > Sciences sociales / Société > Sociologie généralités > Essais / Réflexions / Ecrits sur la sociologie

  • Auteur(s)

    Carlo Ginzburg

  • Traducteur

    MARTIN RUEFF

  • Éditeur

    Verdier

  • Date de parution

    08/09/2022

  • Collection

    Sciences Humaines

  • EAN

    9782378560799

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    288 Pages

  • Longueur

    22 cm

  • Largeur

    14 cm

  • Épaisseur

    2.3 cm

  • Poids

    388 g

  • Distributeur

    Sodis

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Illustré   Broché  

Carlo Ginzburg

Né à Turin en 1939, Carlo
Ginzburg est professeur émérite
d'histoire moderne à l'Ecole
normale supérieure de Pise.
Considéré comme l'inventeur de la
microhistoire, il s'est fait connaître
en Italie au début des années 1970
comme historien de la sorcellerie
et des mentalités populaires. Il
est mondialement reconnu pour
avoir bouleversé les manières de
faire de l'histoire mais aussi de la
penser et de l'écrire.

empty