REVUE CLIO - FEMMES, GENRE, HISTOIRE n.52 : abuser, forcer, violer (édition 2020)

À propos

Ce numéro 52 traite des violences sexuelles sur la longue durée de l'Antiquité au Mouvement Me Too. Il est centré sur les violences inter-individuelles, commises hors d'un contexte guerrier ou politique clairement établi. Les définitions juridiques des atteintes sexuelles fluctuent suivant les époques et diffèrent d'une culture humaine à l'autre. Les seuils de tolérance sont variables, et une échelle de gravité est définie selon la nature de l'atteinte, l'identité des coupables et celle des victimes (âge, sexe, statut). Certains gestes ne sont, à certaines époques, considérés ni comme violents ni comme sexuels.
Le numéro s'intéresse au traitement juridique, social, culturel et politique des violences sexuelles, au sort des victimes, entre prise en charge et rejet, à celui des coupables qu'ils soient désignés, contraints voir châtiés, ou protégés.
L'accent est mis sur les articulations entre histoire du genre et histoire des violences sexuelles, question qui renvoie, à chaque époque, aux normes de la masculinité et de la féminité intégrant la contrainte et/ou la violence dans l'exercice de la sexualité, qu'elle soit hétérosexuelle, homosexuelle ou pédosexuelle. Il convient de savoir si, à une époque donnée, la violence sexuelle se place en continuité avec les autres formes de la domination masculine ou si elle est une transgression de la masculinité « ordinaire » ou idéale telle que définie socialement.



Rayons : Sciences humaines & sociales > Sciences sociales / Société > Thèmes et questions de société > Genres

  • EAN

    9782410017106

  • Disponibilité

    Disponible

  • Longueur

    21 cm

  • Largeur

    15 cm

  • Épaisseur

    1.9 cm

empty