Entre le chaperon rouge et le loup, c'est fini
Entre le chaperon rouge et le loup, c'est fini
 / 

Entre le chaperon rouge et le loup, c'est fini

Traduction MAX STADLER  - Langue d'origine : SUEDOIS

À propos

Linnea, dix-sept ans, ne s'est pas vraiment remise du suicide de Pia, sa meilleure amie. Elle a bien essayé de se faire de nouvelles copines, mais entre celle qui la suit comme un labrador et celle qui joue la star partout où elle passe, ce n'est pas très brillant. Linnea cherche sa place. Elle cherche le sens de la vie, aussi. Et obtient finalement quelques réponses pas idiotes du tout, en questionnant tout le monde et n'importe qui, genre son petit frère : «C'est comme un film, tant qu'on n'a pas vu la fin, on ne peut pas savoir de quoi ça parle. Si ?» Alors elle envoie tout balader, grâce à sa grand-mère qui lui file un paquet d'argent. Linnea décide de partir en voyage. A la gare de Stockholm, elle croise la route de Mark. Un de ces mecs face auxquels on devient Petit Chaperon rouge. On retrouve la verve comique et tendre de Katarina Mazetti au meilleur de sa forme dans cette trilogie consacrée à l'adolescente Linnea, publiée aux éditions Gaïa et reprise en collection Babel (le troisième tome sortira à l'automne 2011).

Rayons : Littérature générale > Romans & Nouvelles

  • EAN

    9782742797738

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    168 Pages

  • Longueur

    17.6 cm

  • Largeur

    11 cm

Katarina Mazetti

Née en 1944, Katarina Mazetti est journaliste à la radio suédoise. Auteur de livres pour la jeunesse et de romans pour adultes, elle a rencontré un succès phénoménal avec le Mec de la tombe d'à côté, traduit en de nombreuses langues. Aux éditions Gaïa, elle a publié Le Mec de la tombe d'à côté (2006 ; Babel n° 951), Les Larmes de Tarzan (2007 ; Babel n° 986), Entre Dieu et moi, c'est fini (2007 ; Babel n° 1050), Entre le chaperon rouge et le loup, c'est fini (2008 ; Babel n° 1064), La fin n'est que le début (2009 ; Babel n° 1086), Le Caveau de famille (2011) et Mon doudou divin (2012).

empty