Un monde pluriel mais commun ; entretiens avec francois ewald

À propos

" Quelle est l'alternative à la modernisation, partant du principe qu'elle n'est pas l'horizon de transformation de toutes les cultures, ni même un modèle de diplomatie concevable et jouable - on peut imaginer un progrès qui nous modernisera de Dunkerque à Vladivostok, et de la terre de Feu au Groenland. (...) après avoir étudié les sciences, le droit, la technique et les religions, je m'attache à comparer les modes, essentiels à nos sociétés, de production de la vérité, afin que nous pussions nous présenter aux autres cultures de façon plus correcte, cohérente, diplomatique et juste. (...) Rouvrir la négociation entre cultures, c'est donner à l'anthropologie une forme de reconnaissance des autres plus adéquate que ce que laissait supposer l'ancienne définition des modernes... "
Bruno Latour, interrogé par François Ewald, revient ici sur son parcours d'anthropologue, de philosophe et de sociologue et détaille, au fil de la discussion, sa vision de la politique, de la religion, de la diplomatie, de la laïcité...



Rayons : Sciences humaines & sociales > Philosophie > Philosophie branches et domaines > Epistémologie

  • EAN

    9782752601407

  • Disponibilité

    Épuisé

  • Longueur

    17 cm

  • Largeur

    11 cm

  • Épaisseur

    0.5 cm

Infos supplémentaires : Broché  

Bruno Latour

Bruno Latour est professeur à Sciences Po, où il développe avec ses collègues les « humanités scientifiques ». Il est l'auteur de nombreux ouvrages et articles sur l'anthropologie du monde moderne. La plupart de ses ouvrages en français sont publiés à La Découverte dont, très récemment, Enquête sur les modes d'existence. Une anthropologie des Modernes (2012) et une nouvelle édition de SJubiler ou les tourments de la parole religieuse (Les Empêcheurs de penser en rond/La Découverte, 2013). 

empty