À propos

Non, en politique, les extrêmes ne se rejoignent pas. Ce livre démontre pourquoi.

« Après un débat, il y a toujours un débat. C'est ce qui arrive à Lyon à François Bégaudeau, écrivain, essayiste et réalisateur. Des admirateurs, du moins se présentent-ils ainsi, lui proposent de prolonger autour d'une bière. Après les premiers échanges, l'auteur se rend vite compte qu'il a affaire au camp d'en face. » Ouest-France

Rayons : Sciences humaines & sociales > Sciences politiques & Politique > Sciences politiques généralités > Essais / Réflexions / Ecrits sur les sciences politiques

  • Auteur(s)

    François Bégaudeau

  • Éditeur

    Pluriel

  • Date de parution

    16/11/2022

  • EAN

    9782818506905

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    336 Pages

  • Longueur

    17.8 cm

  • Largeur

    11 cm

  • Épaisseur

    1.8 cm

  • Poids

    276 g

  • Distributeur

    Hachette

  • Support principal

    Poche

François Bégaudeau

  • Naissance : 27-4-1971
  • Age : 51 ans
  • Pays : France
  • Langue : Francais

François Bégaudeau est né en 1971 à Luçon et passe toute son enfance à Nantes. Le sport tient très tôt une place importante dans sa vie et influencera ses écrits depuis son premier roman, jusqu'à la direction d'ouvrages collectifs (Le Sport par les gestes, La Politique par le sport) en passant par des chroniques écrites pour le quotidien Le Monde depuis l'année 2008. Agrégé de lettres modernes, il poursuit d'abord une carrière d'enseignant, mais livre dès 1995 quelques textes aux Cahiers du cinéma dont il devient un rédacteur à part entière, puis publie en 2003 aux éditions Verticales son premier roman : Jouer juste. Suivent un autre roman : Dans la diagonale (2005) ainsi qu'une « fiction biographique » : Un démocrate, Mick Jagger 1960-1969 qui inaugure une nouvelle collection chez Naïve. En 2006, son troisième roman : Entre les murs, inspiré par son expérience d'enseignant en ZEP, lui vaut de recevoir le Prix France Culture-Télérama. Entre les murs recevra la Palme d'Or du Festival de Cannes 2008, dans une réalisation de Robin Campillo. L'auteur-scénariste obtient aussi le César 2009 de la meilleure adaptation cinématographique.

empty