CAHIERS D'HISTOIRE n.129 ; un usage politique du vêtement

À propos

Courageux, courageuses, lecteurs et lectrices des Cahiers d'histoire, nous vous demandons de nous suivre dans des chemins faits de détours. Nous espérons ne pas vous perdre dans ces cheminements. Ne pas nous perdre non plus. Des empires africains de notre précédent dossier à ce nouveau dossier sur les usages politiques du vêtement, il ne s'agit pas pour nous d'errance bien sûr, de vains détours. Il s'agit, vous le savez, d'un patient tissage qui vise à comprendre l'entrelacement des temps et des espaces dans l'histoire. À comprendre la complexité de chaque présent social, fait de présences du passé mais aussi, toujours, de la gestation de formes nouvelles. À comprendre les interactions entre les espaces, États, territoires. La diversité des angles d'approche ne masque pas, espérons-nous, la visée de compréhension globale de formes sociales en constante instabilité, mues par des rapports de force complexes qui portent en eux toujours, en dépit des effets massifs des inégalités de puissance, leur part imprescriptible d'imprévisibilité.

2Nous retrouverons cette importance accordée à une histoire qui, pour durer longtemps, dans ses oublis comme dans ses mémoires, demande constamment à ce que le sens des réalités sociales soit repensé à travers la problématique « Nation/s-Mondialisation/s » des 4e « Rencontres d'histoire critique? ». Ces Rencontres, fin novembre?2015, placent en leur coeur cette réalité structurante de notre monde politique, l'État-nation, remodelée par la mondialisation. Comment de cadre politique émancipateur, construit à travers des révolutions, des guerres de libération nationale, la nation peut se retourner en étau xénophobe ou en structure politique contraignante privée de réelle liberté d'initiative politique, soumise aux injonctions des pouvoirs supranationaux contemporains, moteurs de la mondialisation libérale, comme l'a montré la récente situation grecque. À la fois temps du délitement, de l'effondrement d'États-nations et de panique identitaire face à ces constats, notre présent rend cruciale l'historicisation de ces processus.



Rayons : Sciences humaines & sociales > Histoire > Histoire généralités > Ecoles / Courants / Thèmes

  • EAN

    9782917541548

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    222 Pages

  • Longueur

    21 cm

  • Largeur

    15 cm

  • Épaisseur

    1.3 cm

  • Poids

    330 g

  • Distributeur

    Pollen

  • Support principal

    Revue

Infos supplémentaires : Broché  

empty