je t'aime comme
 / 

je t'aime comme

À propos

Construit sur le double leitmotiv des termes Aimer et Comme, le nouveau recueil de Milène Tournier est une formidable déclaration d'amour au «tout-ordinaire» qui constitue l'âme de la ville moderne : ses lieux («Je t'aime comme une banque», «Je t'aime comme une bibliothèque», «Je t'aime comme un salon de tatouage»...) mais aussi ses objets, ses usages ou ses emblèmes («Je t'aime comme une gargouille», «Je t'aime comme une manifestation», »Je t'aime comme un pigeon»...). Le regard de la poète, qui voit tantôt avec les yeux de la passante, tantôt avec ceux de l'enfant rêveur ou encore avec ceux de l'amoureuse transie, agit ici comme un puissant révélateur : le banal qui fait partie intégrante de la ville moderne ne l'est aussi que parce que nous ne savons pas - ou plus - le voir. L'écriture de Milène Tournier se dote ainsi d'un pouvoir quasi-performatif : il s'agit rien moins que de réenchanter notre environnement par le verbe poétique.

Rayons : Littérature générale > Poésie

  • EAN

    9791095997368

  • Disponibilité

    Disponible

  • Longueur

    21 cm

  • Largeur

    14 cm

  • Poids

    501 g

  • Distributeur

    Serendip

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Milène Tournier

Milène Tournier, née en 1988 à Nice, est docteure en études théâtrales
de l'université Paris-3-Sorbonne nouvelle.
Dirigée par Hélène Kuntz, sa thèse s'intitule « Figures de l'impudeur :
dire, écrire, jouer l'intime (1970-2016) ». Ses recherches portent sur l'au-
tobiographie, le corps, le jeu, et la redéfinition de l'intime à l'aune du
partage en ligne sur les différentes plateformes du web.
Elle participe à une résidence d'écriture dramatique pour l'édition 2018
du Lyncéus Festival à Binic. Elle est également documentaliste.
En 2017, elle obtient la bourse des encouragements de la Commission nationale d'Aide
à la création de textes dramatiques pour Dans ma ville. La même année, elle tourne dans
Automne malade, docu-fiction de Lola Cambourieux et de Yann Berlier, fondateurs du groupe
Réalviscéralisme qui s'intéresse à la porosité entre réel et fiction.
En 2013, elle est lauréate du prix de la Nouvelle de l'université Paris-3-Sorbonne nouvelle.
Elle pratique l'écriture vidéo et partage régulièrement son travail sur le réseau social Facebook.
Quelques-uns de ses poèmes seront publiés dans le prochain numéro de la revue de poésie
contemporaine Place de la Sorbonne.

empty